Lundi 01 novembre 2010
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Corruptions
Culture
Contribution
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML



ILS ONT CRÉÉ LE «LMG-LIBÉREZ MOHAMED GHARBI»
Quand les jeunes se mobilisent pour un moudjahid et Patriote

Ils tiennent à préciser qu’ils sont indépendants de tout parti et de toute mouvance politique et qu’ils sont fortement mobilisés. Eux, ce sont un groupe de jeunes qui a créé le Mouvement de jeunes citoyens algériens «LMG-libérez Mohamed Gharbi». En plus de différentes actions de sensibilisation, ils tentent de récolter un maximum de signatures pour la libération du moudjahid et Patriote. Suite...


POUR CONTRECARRER UN NOUVEAU CAHIER DES CHARGES
Les chauffeurs de taxi se mobilisent

C’est le branle-bas de combat au sein de la corporation des chauffeurs de taxi, qui disent craindre le pire si le projet de loi régissant la profession venait à être appliqué. Ils accusent notamment la tutelle de ne pas les avoir consultés avant l’élaboration des textes qu’ils ont eus entre les mains. Suite...


SELON LE GOUVERNEUR DE LA BANQUE D’ALGÉRIE
Il y a trop d’argent liquide sur le marché

Les liquidités bancaires et monétaires restent encore trop excédentaires. La gestion des risques de liquidités sera régie par une nouvelle réglementation de la Banque d’Algérie. Suite...


Contribution
A propos de Bachir Boumaza et de Mohamed Boudia

Dans sa chronique du 17 octobre dernier, Arezki Metref, commentant un film sur Jacques Vergès diffusé par Arte, avait pointé une déclaration de Bachir Boumaza disant que Mohamed Boudia avait été son collaborateur au RUR. Le Rassemblement unifié des Révolutionnaires (RUR) était un parti d’opposition à Boumediene actif surtout dans l’émigration. En même temps que son opposition au régime de Boumediene, le RUR apportait une solidarité active aux Palestiniens. Cette solidarité allait jusqu’à l’action armée. Les circonstances de sa création sont peu connues des historiens. Le fait est que Mohamed Boudia en faisait partie et en était un élément central. Makhlouf Aouli a répondu à Arezki Metref qui lui répond. Nous publions ci-dessous les deux textes.
Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site