Mercredi 15 Décembre 2010
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Retraite
Le Soir Auto
Culture
Société
Chronique du jour
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Quand il n’y en a qu’un, ça va !
C’est quand ils sont plusieurs que ça se gâte !

Par Hakim Laâlam  
Email : laalamh@yahoo.fr
L’opération de Sidi-Ali-Bounab se poursuit. Une vingtaine de tangos
abattus…

… le téléphone à la main !

Il est vrai que je n’y avais pas pensé sous cet angle, ni d’ailleurs sous un autre ou sous une diagonale ou toute autre forme géométrique. Mais le fait est là ! Avant, il fallait faire face à un FLN. Aujourd’hui, ils sont deux ! Bon Dieu ! Ça change tout. Maintenant, je suis bien obligé de faire attention aux formules convenues. Par exemple, il ne me sera plus possible désormais d’écrire «le parti unique». Eh oui ! Lequel, seriez-vous tentés de me demander. Et vous auriez raison ! Celui de Belkhadem ? Ou celui de Kara ? Même chose pour ce bon vieux projet républicain de mettre le FLN dans un musée. D’accord pour cette initiative, mais lequel des FLN ranger au musée. Celui de l’empastillé ou celui des redresseurs des redresseurs ? Les deux ? Il n’est pas dit que nos musées soient en mesure d’accueillir deux FLN d’un coup. Nous n’avons pas de Louvre ni de British Muséum, structures assez vastes pour y abriter deux FLN. Non ! Ici, nous ne disposons que de petits musées. Et je vois mal, très honnêtement, comment nous pourrions caser deux FLN dans l’espace riquiqui du Mama. Ceci pour la partie musée. Ce n’est guère mieux s’agissant du volet universitaire. Imaginez l’embarras des chercheurs en histoire. Ils ne peuvent plus s’en tirer en alignant ce genre de phrases «la gestion de l’Algérie par le FLN a mené à la faillite !» C’est scientifiquement et déontologiquement incorrect. Quand on est universitaire, et que l’on travaille sur un projet, on est dans l’obligation d’affiner les concepts, de vérifier et de recouper les allégations. Quel FLN précisément a plongé le pays dans le chaos, celui de Belkhadem ou celui de Kara ? Plus prosaïquement, les éternels interviewés, ceux que la caméra chope à chaque élection au sortir de l’urne et qui, jusque-là répondaient invariablement «nous, de tout temps, nous votons FLN dans notre bourgade», ceux-là vont devoir revoir leurs réponses. Faut que tu me précises, khouya, pour quel FLN tu as voté. Celui de Belkhadem ou celui de Kara ? A ce rythme, je vais finir par me demander si, avant, ce n’était pas mieux. Avant, vous savez bien, avant. Quand il n’y avait qu’un FLN. Parce qu’aujourd’hui, avec deux FLN, quel chambardement. D’autant plus qu’on me murmure à l’oreille qu’un 3e FLN serait en cours de lancement. 3 FLN ? Mamaaaaaaaan ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 4143

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site