Mardi 05 Avril 2011
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Le Soir Retraite
Culture
Société
Monde
Chronique du jour
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML



AQMI SE PROCURE DES ARMES EN LIBYE
L’Algérie inquiète

ALGER (Reuters) - Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) profite du conflit libyen pour se procurer des armes, dont des missiles sol-air, et les acheminer clandestinement vers son bastion du nord du Mali, a déclaré à Reuters un responsable des services de sécurité algériens. Un convoi de huit pickup parti de l'est de la Libye a traversé le Tchad et le Niger avant de gagner le nord du Mali où il a livré ces derniers jours une cargaison d'armes, a-t-il dit. Suite...


SOUSCRIPTEURS AADL 2001
Sit-in devant la présidence de la République

Après le rassemblement tenu jeudi devant le siège de la direction générale de l’AADL, à Bir Mouard Raïs, les souscripteurs de 2001 ont organisé hier un sit-in en contrebas de la présidence de la République. Suite...


GRÈVE DES GREFFIERS
Massivement suivie

Selon ses collègues en grève illimitée depuis dimanche, le délégué des greffiers de la cour d’Alger a été interdit d’accès au siège de la cour, justement pour avoir osé mener un mouvement de protestation. Suite...


LA SITUATION TOURNE AU CONFLIT ENTRE LES DEUX PARTIES
Daho Ould Kablia menace les gardes communaux

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales a menacé de sanctionner les gardes communaux qui participent au mouvement de protestation. Décidés à obtenir l’application de l’ensemble de leurs revendications, les membres de ce corps ont maintenu, hier, leur sit-in place des Martyrs. Suite...


NAÂMA
«Du minbar de la rue, les imams prêchent»

Le vent de protestation gagne le corps des affaires religieuses à Naâma.Les imams et les enseignants de Coran, après avoir adressé une requête au premier responsable de la wilaya, lui demandant son intervention directe, se sont donné rendez-vous ce dimanche, devant le siège de la wilaya, où ils ont observé un sit-in de protestation. Suite...


LA PRISE A ÉTÉ RÉALISÉE SUR L’AUTOROUTE EST-OUEST
Deux quintaux de drogue découverts dans un camion à Sidi-Bel-Abbès

Le Groupement de Gendarmerie nationale de Sidi- Bel-Abbès a découvert, hier matin, une quantité de 200 kilos de résine de cannabis dans un camion qui circulait sur l’autoroute Est-Ouest. Suite...


Aboudjerra Soltani fera-t-il exploser l’Alliance ?

Par Mohamed Benchicou
Dans les bons comme dans les mauvais polars, la guerre des gangs est toujours l’épisode ultime par lequel meurt le pouvoir du parrain agonisant. La «famille» se déchire inexorablement, mue par une irrésistible confrontation entre impatients et présomptueux, entre arrivistes et prétentieux. Les mauvais fils. Ceux qui ne canalisent pas leurs ambitions, les bad boys détestables qui ne respectent pas la prééminence de l’héritier. Encouragés par l’absence d’une vraie autorité, ils se jettent, sans pudeur, sur le bout de gras. Chez nous, on dit qu’à Batna trois personnes, dont un policier, ont été blessées dans des affrontements entre militants du Front de libération nationale (FLN) devant le siège de l'ex-mouhafada de Batna. Mais l’anti-Alpacino véritable, le vrai bad boy, s’appelle Aboudjerra Soltani.
Suite...


MISE EN ŒUVRE DU SCHÉMA NATIONAL D’AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE
21 000 milliards de dinars seront consacrés à la phase 2010/2014

Le Schéma national d’aménagement du territoire (SNAT), premier du genre, a été adopté par les deux chambres du Parlement. Présenté hier par Chérif Rahmani, ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, le projet coûtera pour la tranche 2010- 2014, 21 000 milliards de dinars. Il devra corriger au fur et à mesure de sa réalisation, jusqu’à l’année 2030, les résultats d’une urbanisation sauvage, d’un développement déséquilibré entre les régions du Nord et celles de l’intérieur et une utilisation excessive des ressources naturelles. Suite...


LES PROTESTATAIRES ESTIMENT QU’IL NE LES REPRÉSENTE PLUS
«Nous voulons élire un syndicat plus près des travailleurs»

Des filiales et centrales de production du groupe Sonelgaz, situées dans différentes villes du pays (Boumerdès, Mostaganem, Oran…), ont été secouées, hier, par un mouvement de protestation. Répondant à un appel posté sur Internet, les protestataires ont dénoncé «les mauvaises» conditions d’exercice et «l’indifférence » de l’administration. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site