Samedi 21 Janvier 2012
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Culture
Contribution
Chronique du jour
Soirmagazine
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : AGENCES FONCIÈRES
Vers la création d’un syndicat national


La Fédération nationale de l’habitat et de l’urbanisme, affiliée à l’UGTA, a réuni ce jeudi les travailleurs des agences foncières des 48 wilayas du pays pour discuter des problèmes socioprofessionnels du secteur et préparer le terrain pour la création d’un syndicat national.
Mehdi Mehenni - Alger (Le Soir) - Les agences foncières restent parmi les rares secteurs qui ne disposent pas à ce jour d’une représentation syndicale. Chose qui a, entre autres, lourdement pénalisé les travailleurs qui n’ont pas encore signé les conventions de branches avec l’administration. C’est dans cette logique que la Fédération nationale de l’habitat et de l’urbanisme, affiliée à l’Union générale des travailleurs algériens, a réuni, ce jeudi, au siège du Laboratoire des travaux publics (LCTP) de Hussein Dey (Alger), des représentants des travailleurs des agences foncières des 48 wilayas du pays. Etait à l’ordre du jour, la discussion des problèmes socioprofessionnels du secteur, à savoir arrêter les points focaux des différentes revendications pour l’élaboration d’un rapport détaillé et le transmettre au secrétaire général de la Centrale syndicale Abdelmadjid Sidi Saïd. C’est sur la base de ce rapport, explique Amar Bessaou, chargé de l’économie et des conventions de branches au niveau de la Fédération nationale de l’habitat et de l’urbanisme, que les priorités seront fixées, en commençant par la création d’un syndicat national qui permettra la négociation de la signature des conventions de branches. «Il est anormal qu’une agence foncière d’une wilaya telle que Tamanrasset, dont la superficie est supérieure à celle de la France, compte 13 travailleurs. Le plus grave, c’est que tous ces travailleurs, tous grades confondus, touchent 18 000 DA, qu’il s’agisse du planton, du technicien ou de l’inspecteur !», dira un délégué de l’agence foncière de Tamanrasset. D’autres délégués ont à leur tour dénoncé l’autorité absolue du wali sur le foncier, surtout l’urbanisation qu’ils considèrent comme un danger qui met en péril l’avenir des générations futures.
M. M.

Nombre de lectures : 483

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site