Dimanche 22 Janvier 2012
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Culture
Société
Monde
Contribution
Chronique du jour
Voxpopuli
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : EL-TARF
Cri de détresse des habitants de la cité la Grande-Plage à El-Kala


Les citoyens de la populeuse cité appelée communément la Grande- Plage, englobant plus de 800 familles, ne savent plus où donner de la tête face au calvaire et aux souffrances qu’ils endurent au quotidien, depuis belle lurette, sans que les responsables locaux daignent bouger le petit doigt pour abréger leur insoutenable et insondable mal-vivre.
Dans une pétition dont nous détenons une copie, les habitants revendiquent entre autres la réfection des routes à l’intérieur des quartiers, le remplacement des poteaux rongés par la rouille et qui menacent de céder à tout moment, la mise en place de l’éclairage public pour atténuer les casses d’appartements, l’installation d’une sûreté urbaine au vu de la densité de la population et de la prolifération des petits délits et la consommation de drogue, la réalisation d’un stade de proximité, d’une école primaire, la dotation de la cité d’un bureau de poste avec une visionneuse et enfin de bénéficier d’un grand projet d’amélioration urbaine pour régler définitivement les problèmes de voirie et autres réseaux d’AEP et d’assainissement. Cependant, les citoyens rencontrés sont unanimes à dénoncer la gestion cahoteuse de leur cité par l’actuelle équipe de la commune. «El Kala est une ville qui se clochardise inexorablement. Et nous sommes prêts à engager des opérations de volontariat pour l’hygiène et l’embellissement de notre cité. Nous avons besoin de l’aide des services concernés», ont-ils martelé avec dépit et rage. Par ailleurs, il est important de noter que la cité en question a bénéficié d’un projet d’assainissement qui a été réalisé et n’a jamais fonctionné, et ce, dans le cadre de l’ADS (Agence de développement social).
Daoud Allam

Arrestation d’un gros bonnet de la drogue
Les services de sécurité ont réussi, dans la matinée de jeudi dernier, à appréhender un gros bonnet local de la drogue, objet de plusieurs mandats d’arrestation. Le dangereux trafiquant de drogue, spécialisé dans la commercialisation de kif traité, fut appréhendé à son domicile sis au chef-lieu de la commune frontalière de Souarrekh. Après une fouille minutieuse de son domicile, les éléments de la Sûreté nationale ont pu mettre la main sur trois armes, à savoir deux pistolets automatiques (PA 9 mm) et un fusil de chasse, a-t-on indiqué. Ainsi, la lutte contre la criminalité sous tous ses aspects prend une autre dimension dans la wilaya d’El- Tarf qui est devenue au fil du temps une plaque tournante de plusieurs trafics et un lieu de transit de marchandises prohibées vers le pays voisin, la Tunisie.
D. A.

Les parents d’élèves de deux écoles primaires ferment la RN44
Il devient de plus en plus évident que pour faire entendre sa voix, il suffit de recourir à la fermeture des routes par des barricades. En effet, les parents d’élèves de l’école primaire de la localité Lehouychia, relevant administrativement de la commune du lac des Oiseaux, ont coupé, jeudi dernier, la RN44 pour dénoncer l’état déplorable des classes rendant difficile la scolarisation de leurs enfants. Les murs des classes en question sont lézardés et des fuites d’eau sont constatées au niveau des plafonds. Ils ont indiqué qu’à plusieurs reprises les autorités locales ont été sollicitées pour remédier à cet état de fait, en vain. Par ailleurs, les parents d’élèves de l’école primaire Djendli-Ali de la commune d’Echatt ont fermé le même tronçon routier à la circulation automobile pour revendiquer l’installation de ralentisseurs. Une doléance qui a été satisfaite dans la journée.
D. A.

Nombre de lectures : 332

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site