Dimanche 28 Octobre 2012
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Culture
Contribution
Voxpopuli  
Ici mieux que là-bas
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : SITUATION AU MALI ET COOPÉRATION ALGÉRO-AMÉRICAINE
Hillary Clinton à Alger, mardi


La secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, est attendue mardi 20 novembre à Alger. L’escale algéroise du chef de la diplomatie américaine, la seconde du genre en 8 mois, intervient dans le contexte particulier de la préparation de l’intervention militaire étrangère au Mali.
Sofiane Aït Iflis - Alger (Le Soir) - Hillary Clinton fera escale à Alger dans le cadre d’une tournée qui la conduira notamment aux Balkans. Le département d’Etat américain, qui a informé de la visite, a précisé qu’Hillary Clinton s’entretiendra avec le président Bouteflika sur des questions d’intérêts communs. Mais, assurément, c’est de la situation au Mali qu’il sera beaucoup plus question. Alger, pour rappel, croit toujours possible une solution politique à la crise malienne, alors que la Cédéao, appuyée principalement par la France, prépare l’intervention armée dans le Nord contrôlé par Aqmi et d’autres groupes islamistes extrémistes. Les Etats-Unis, qui ne souhaitent pas être aux avant-postes dans cette guerre que les troupes de la Cédéao s’apprêtent à mener dans le territoire de l’Azawad, ont eu l’occasion de faire savoir qu’ils apporteraient, au besoin, l’aide nécessaire à cette intervention militaire. Outre la question malienne, la coopération économique et sécuritaire sera au menu des entretiens entre Bouteflika et Hillary Clinton. Depuis le 19 octobre dernier, Algériens et Américains sont engagés dans un dialogue stratégique. Lors de sa première visite en Algérie, le 25 février dernier, Hillary Clinton s’était intéressé aux réformes politiques que le pouvoir algérien avait promis de mener. Et l’appréciation du chef de la diplomatie américaine n’a pas été positive. Le 12 octobre dernier, à Washington, Hillary Clinton a souligné que «l’Algérie a beaucoup de travail devant elle pour atteindre et consacrer les droits universels et créer un espace pour la société civile ». Hillary Clinton a précisé également que cette appréciation a été formulée devant le chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika. «C’est un message que j’ai transmis personnellement », a-t-elle dit, recommandant que «l’Algérie a beaucoup à gagner en adoptant les changements qui s’opèrent autour d’elle, et nous avons constaté certains progrès ». Les Américains jugent donc long et timoré le processus de réformes politiques qu’Alger a annoncé engager dans le sillage des révoltes arabes. Le déroulement des élections législatives, tenues en mai dernier, n’a pas été bien noté par la Fondation Carter. Cette dernière a, dans son rapport, relevé les irrégularités qui ont entaché le scrutin.
S. A. I.

Nombre de lectures : 570

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site