Jeudi 29 novembre 2012
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Contribution
Voxpopuli  
Ce monde qui bouge  
Les choses de la vie
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : HOSPITALISATION DES ENFANTS
30% liées aux maladies respiratoires


Les maladies respiratoires chez l’enfant représentent près de 30% des hospitalisations. Les spécialistes qui alertent sur la progression de cette maladie appellent à une meilleure prise en charge pour éviter les complications, souvent handicapantes.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - Des pédiatres de différents établissements hospitaliers du pays et de l’étranger se sont réunis, hier, à Alger lors d’une journée d’étude sur la pneumo-allergologie pédiatrique. L’objectif étant de mieux comprendre les maladies respiratoires qui touchent de plus en plus d’enfants. Selon les spécialistes, 30% des hospitalisations chez l’enfant sont liées aux maladies respiratoires, dont l’asthme et l’allergie respiratoire. «Nous allons jeter un éclairage sur ces maladies pour mieux les connaître afin d’arriver à mieux les traiter», a souligné le Pr Mostefa Khiati, président de la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (Forem), initiateur de cette journée. Une étude sur les infections respiratoires aiguës (IRA), menée entre 2008 et 2011 au niveau du service de pédiatrie de l’hôpital d’El Harrach, a montré une progression de 15% du nombre global de consultants. Selon le Pr Khiati, les maladies respiratoires sont à l’origine de grands handicaps qui surviennent à un certain âge, notamment adulte. Parmi les causes du syndrome asthmatique, explique le professeur, en plus du facteur génétique, on recense également l’humidité et la pollution. «Il faut lutter contre l’installation anarchique des petites entreprises à l’intérieur des villes, puisque les émanations dégagées par ces entreprises nuisent aux personnes asthmatiques», a recommandé le président de la Forem. Selon ce dernier, un bon suivi et la pratique d’une activité sportive, en particulier la natation, permettent au malade de mener une vie «proche de la normale». Le spécialiste appelle également les mamans à allaiter le plus longtemps possible leur enfant pour mieux le protéger. Le Pr Khiati préconise aussi une meilleure formation des médecins scolaires et une sensibilisation des parents et des enseignants. Dans 50% des cas, l’asthme touche l’enfant à l’âge de deux ans. La maladie est caractérisée par une infection respiratoire, toux ou une fièvre associée à des problèmes respiratoires.
S. A.

Nombre de lectures : 387

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site