Actualités : DELLYS
30 bombes artisanales découvertes dans un lycée



De quoi détruire la moitié de la ville. C’est plus l’endroit de la découverte qui inspire l’inquiétude que l’arsenal lui-même. C’est effectivement un véritable stock de guerre qui a été découvert, hier samedi, par des employés qui s’apprêtaient à effectuer des travaux de maintenance sur le toit du lycée de Dellys, dans l’est de la wilaya de Boumerdès.
Les employés ont, en effet, mis la main, malgré eux, sur 30 bombes artisanales prêtes à l’emploi. Il est clair que ce sont les terroristes de la katibat El Ansar affiliée à Aqmi, avec des complicités locales, qui ont entreposé ces engins. Ces derniers disposaient, sans doute, en ville de la logistique et du personnel nécessaires pour fabriquer ces bombes et utilisaient les locaux de l’établissement ou un endroit situé pas loin de ce lycée comme atelier de production.
Pour rappel, il y a quelques années, les services de sécurité ont détruit une énorme casemate pas loin de cet établissement scolaire. L’endroit, situé à quelques pas de la plage, permettait probablement aux terroristes d’utiliser la voie maritime pour se mouvoir sans être vus.
Par ailleurs, comme il n’y a depuis quelques mois plus d’attentat à la bombe à Dellys ou ses environs, on peut supposer que les éventuels utilisateurs ont été soit neutralisés soit ont quitté la région. En tout état de cause, c’est le lieu de la découverte qui laisse perplexe.
En cette période de réflexion sur la réforme de l’école algérienne, une longue méditation est nécessaire.
Abachi L.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable