Dimanche 14 avril 2013
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Culture
Contribution
Ici mieux que la-bas
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : Pour éviter lES handicaps aux Hémophiles
Les spécialistes préconisent le traitement préventif


Environs 1570 personnes sont atteintes d’hémophilie en Algérie, selon un bilan datant de 2011. Cette maladie du trouble de la coagulation peut entraîner un handicap, faute d’une bonne prise en charge. Les spécialistes appellent à la généralisation du traitement préventif pour éviter les complications.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - La Journée mondiale de l’hémophilie sera célébrée mercredi, 17 avril. La Fédération mondiale de l’hémophilie célèbrera à cette occasion, 50 ans de recherche consacrés à l’amélioration de la prise en charge de cette maladie.



Dr Meriem Bensadok, médecin spécialiste en hémophilie au CHU de Beni Messous, a expliqué que cette maladie n’est pas une fatalité, le malade peut mener une qualité de vie normale à condition qu’il soit pris en charge très tôt. En effet, un hémophile doit avoir accès au soin préventif dès l’âge de 1 à 2 ans, préconise t-elle. Dans le cas contraire, la maladie peut être à l’origine d’un handicap.
Le défi, souligne ce médecin, consiste à ne plus arriver à ce stade. Pour ce faire, la solution est de généraliser le traitement préventif par prophylaxie. Les spécialistes expliquent que l’hémophilie est un trouble congénital de la coagulation qui affecte quasi exclusivement les garçons. Un garçon sur 5 000 naissances est hémophile. Elle est causée par un défaut de production de l’un des 13 facteurs de coagulation : facteur 8 (hémophilie A) et facteur 9 (hémophilie B). Elle est traitée actuellement par l’injection de l’un de ces facteurs manquants. Le traitement par les plaquettes de plasma qui, dans le passé, ont été à l’origine de nombreuses contaminations en hépatite C n’est plus prescrit. C’est une maladie orpheline et la Fédération mondiale de l’hémophilie estime à environ 400 000 le nombre de personnes souffrant d’une hémophilie dans le monde. En Algérie, le nombre de malades est estimé à plus de 1570 pour un nombre théorique de 3 000. Un programme national de prise en charge de l’hémophilie s’étalant sur une période de 3 ans a été mis en place récemment en Algérie. Son objectif : généraliser le traitement à domicile, (l’auto traitement), de manière à permettre au malade de mener une vie autonome. Le programme comprend la formation médicale et para-médicale, l’éducation thérapeutique du patient, la disponibilité continue des médicaments et l’amélioration de la qualité des soins, d’une manière générale. Les professionnels de la santé recommandent aux personnes atteintes d’hémophilie de proscrire les injections intramusculaires, l’aspirine, les sports violents, la vaccination à l’école, l’extraction dentaire et la circoncision qui peuvent causer sa mort. Maladie incurable, seules les complications de l’hémophilie sont maitrisées.
S. A.

Nombre de lectures : 383

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site