Sports : NATATION
CHAMPIONNAT NATIONAL INTERCLUBS
L’USM Alger s’adjuge le titre national


Comme attendu, le championnat national interclubs de natation, filles et garçons, pour le compte de la saison 2012-2013, ayant débuté jeudi dernier à la piscine du 1er-Mai (Alger), s’est achevé hier matin avec la consécration de l’USM Alger totalisant 40 318 points suivie du Sahel Nautique d’El Biar avec 36 574 points et de l’OC Alger comptabilisant 34 538 points.


Cette compétition a vu la participation de 398 athlètes dont 153 filles représentant 38 clubs issus de 10 ligues des différentes régions du pays. Ces nageurs et nageuses se sont lancés dans une rude bataille nautique (sportive bien sûr) pour occuper le podium de chaque épreuve et permettre ainsi à leurs clubs, de remporter le titre national. Ce titre reviendra au club ayant totalisé, au final, le maximum de points après le déroulement des 20 épreuves masculines et des 20 autres féminines. Ce système de pointage est d’ailleurs en vigueur dans les compétitions européennes. Ainsi, l’instance fédérale aura une idée sur les associations sportives ayant investi dans la formation de nageurs et nageuses représentant l’avenir de cette discipline. Cette compétition intervient après le déroulement en mars dernier (du 21 au 24) du championnat national «Open» toutes catégories confondues, à la piscine Mohamed-Baha de Bab Ezzouar, en petit bassin ( 25 m). Durant notre présence, l’ambiance était formidable et le lieu grouillait de sportifs, de leurs parents et de spectateurs venus en masse assister aux épreuves sportives. Il faut mettre en exergue la propreté des lieux, indispensable pour mettre les participants à l’aise. Pour mettre aussi les spectateurs et les parents à l’aise, les horaires des compétition ont été fixés de 9h pour la matinée et dès 17h pour les aprèsmidis. Mais il faut avouer que les gradins se sont avérés trop exigus pour contenir et les spectateurs et les nageurs participants. D’ailleurs, certains nageurs dont certains accompagnés de leurs parents et de leurs coachs ont envahi les abords de la piscine, mettant dans la gène les organisateurs et les responsables de l’infrastructure. Heureusement que des dispositions ont été prises par la direction de la salle, en concertation avec la FAN, pour séparer les officiels et les présents. Aussi, ces derniers ont joué le jeu. Sous la direction de Sayoud Abdelkrim, le directeur fédéral de l’organisation (DOS /FAN), les 30 officiels étaient au four et au moulin pour respecter le timing des épreuves. En retrait, le nouveau président de cette instance fédérale, Ahmed Chebaraka et des membres fédéraux veillaient au grain pour que la compétition se déroule dans de bonnes conditions. Profitant d’un intervalle, nous sommes briefés par M. Sayoud sur les aspects organisationnels. Ainsi, nous avons appris que les athlètes sont issus de clubs représentant 10 Ligues. Avec 16 clubs, la Ligue d’Alger était présente en force, suivie par Bouira (5 clubs), par Skikda (4 clubs), Boumerdès (3 clubs), Tipasa (2 clubs), Béjaïa (2 clubs), Sétif (2 clubs), Jijel (2 clubs), Oran (1 club) et Constantine (1 club). Pour le programme technique des épreuves, il y avait 20 épreuves olympiques chez les messieurs et autant chez les filles, réparties en cinq séances. En détail, le programme technique comportait les épreuves du 50 m, 100 m, 200m, 400 m, 800m, 1 500m, 4x100m, 4x400m. Pour revenir aux résultats techniques enregistrés, l’USM Alger a dominé la compétition pour la 8es édition de suite. Pour Boughadou Hakim, le DTS de l’USMA, ses poulains ont fait une razzia sur les titres. Ainsi, ses nageurs ont raflé 16 des 20 en jeu alors que les nageuses ont obtenu 14 sur les 20. Parmi les athlètes qui se sont illustrés, ce DTS a mis en exergue les frères Djendoussi (Riad et Badis), Hadj Abderrahmane Sarah, Yefsah Hamama, Kouza Amira, Baghriche Anis et Mekhmoume Ramzi. Une fois achevée la cérémonie protocolaire de remise des coupes, le président de la FAHB nous a exprimé sa satisfaction, après le déroulement de cette compétition dans d’excellentes conditions. Sur le plan compétitif, il souligna que l’objectif tracé était de réunir le maximum d’athlètes possibles, tout en soulignant que le niveau technique a été moyen avec l’espoir de l’améliorer à l’avenir. Sur les prochaines échéances internationales, il se projette sur les Jeux méditerranéens de juin en Turquie où seul Oussama Sahnoun sera présent. Par contre, aux Jeux islamiques d’octobre prochain en Indonésie, la natation algérienne sera représentée par 12 athlètes. Pour la suite des compétitions nationales, les 26 et 27 de ce mois, aura lieu la coupe d’Algérie dans la même piscine. Elle sera ouverte aux athlètes des seize premières associations classées de ce championnat national. Lors de ces prochaines joutes, chaque club pourra engager 12 nageurs et autant de nageuses. Cependant, chaque association aura la possibilité de dépasser ce nombre de 24 sportifs.
O. K.





Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2013/04/14/article.php?sid=147795&cid=5