Sports : AMINE BESSEGHIR :
«L’objectif était de passer en finale»



Le latéral mouloudéen estime que le moment est venu pour son équipe pour renouer avec les consécrations. L’arrière droit des Vert et Rouge, qui possède une expérience dans ce genre de compétition, compte bien brandir le trophée le 1er mai prochain.

Le Soir d’Algérie : Vous avez réussi à évincer le détenteur du titre à l’issue d’un match difficile pour vous…
C’était une rencontre très difficile. On a eu affaire à une très bonne équipe de l’ESS, qui confirme sa bonne santé actuelle. Lors de ce duel, l’Entente a montré un visage séduisant en seconde période, mais notre volonté a été grande pour ne pas se laisser piéger par le leader du championnat.
En seconde période, le MCA a eu beaucoup de difficultés face à une équipe sétifienne révoltée.
On pouvait tuer le match en première mi-temps où on avait enregistré beaucoup de ratages. En seconde période, l’Entente n’avait rien à perdre car le score était en notre faveur avec deux buts d'écart. Les Sétifiens se sont jetés de tout leur poids dans l’attaque. Il y a eu quelques erreurs de marquage, dont celle qui a permis à l’Entente de réduire le score. De notre côté, on voulait gérer notre avantage qu’on a conservé jusqu’à la fin.
Dans cette épreuve, votre équipe a surclassé, tour à tour, l’USC, la JSK, le CSC et maintenant Sétif. Le MCA n’a pas eu des adversaires faciles dans cette épreuve populaire…
On a battu les Chaouis difficilement, puis la JSK aux penalties. Ensuite, le CSC n’a pu soutenir la différence en s’inclinant sur un large score et, aujourd’hui, on assure contre l’ESS. Je pense, toutefois, que rien n’est encore acquis, il reste encore le plus dur à faire. C’est-à-dire jouer et surtout gagner la finale.
Votre public vous voit déjà comme le vainqueur de ce trophée. Qu’en pensez-vous ?
On a apporté de la joie à notre public qui le mérite amplement. On est plus que jamais déterminés à gagner le trophée.
Votre coach vous a préféré à Hachoud dans son onze rentrant, et vous avez amplement mérité votre titularisation. Quel commentaire faites-vous ?
Je suis content d’avoir contribué à la qualification de mon équipe. Au sein du groupe, il existe une ambiance familiale. Nous sommes là pour servir le MCA et son peuple. Désormais, le plus important est de leur offrir un septième trophée.
On inscrivant votre but vous avez enlevé votre maillot pour montrer au public le message «te amo Mouloudia» inscrit sur le tee-shirt. Pourquoi ?
Le doyen est un grand club, une histoire et une identité. Jouer au sein de ce club est un honneur pour chaque joueur.
Propos recueillis par A. A.
 





Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2013/04/14/article.php?sid=147800&cid=5