Lundi 20 mars 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Contribution
Corruption  
Culture  
Monde  
Kiosque arabe  
Soit dit en passant  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : Après quatre mois de contestation
Les étudiants en chirurgie dentaire suspendent leur grève


Les étudiants en chirurgie dentaire ont décidé de suspendre leur mouvement de grève entamé depuis le mois de novembre dernier. Les activités pédagogiques vont être reprises avec un calendrier de rattrapage.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir)
- Les étudiants en chirurgie dentaire viennent de mettre fin à une lutte qui a perduré depuis deux trimestres. Ont-ils eu gain de cause ? Aïssa Maiche, membre de la Coordination nationale des étudiants en chirurgie dentaire, avoue que le problème n’est pas encore définitivement réglé. «Il n’y a eu que des engagements pour l’instant, mais la coordination nationale a décidé de suspendre la grève, nous allons nous réunir imminemment pour annoncer la décision de la reprise, d’ailleurs quelques départements ont déjà repris l’activité pédagogique», affirme cet étudiant qui souligne que le défi actuel c’est de trouver comment rattraper les cours.
En effet, seules trois semaines de cours, début novembre, ont été dispensées avant que les étudiants de ce département, ainsi que ceux des départements de pharmacie ne décident d’entamer un mouvement de grève illimité pour demander une meilleure formation. Depuis, plusieurs rassemblements et des marches ont été organisés dans plusieurs wilayas.
Devant le silence des pouvoirs publics, les étudiants ont décidé de radicaliser leur action en entamant une grève de la faim en ce mois de mars. Leur cri de détresse a été entendu.
Quelques jours plus tard, le ministère de l’Enseignement supérieur réagit. Jeudi dernier, il a appelé les étudiants en pharmacie et médecine dentaire à reprendre les cours dans les plus brefs délais «afin de sauver l'année universitaire et éviter une année blanche».
Le département de Tahar Hadjar a souligné qu’un «calendrier sera arrêté pour la prise en charge de ces revendications conformément à la feuille de route et aux mécanismes convenus avec les représentants des étudiants des deux filières, à l'issue de la série de rencontres tenues avec les représentants du ministère de l'Enseignement supérieur». D’ailleurs, lundi dernier, les étudiants en grève ont été conviés à une réunion de travail au ministère de l’Enseignement supérieur en présence des cadres des ministères de la Santé et de la Fonction publique pour trouver des solutions aux problèmes soulevés par les protestataires. Ce jour-là, les étudiants ont décidé de suspendre leur grève de la faim tout en maintenant l’arrêt des activités pédagogiques.
Les grévistes ont finalement décidé aussi de la reprise des cours. Le spectre d’une année blanche, estime le représentant des étudiants, est très loin.
Le rattrapage des cours non dispensés pendant les deux premiers trimestres est encore possible, selon lui.
S. A.

Nombre de lectures : 766

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site