Lundi 20 mars 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Contribution
Corruption  
Culture  
Monde  
Kiosque arabe  
Soit dit en passant  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Tourni Madame ! Tourni Missié !
Et qui va payer l’ardoise ?

Par Hakim Laâlam  
Email : hlaalam@gmail.com
S’il subsistait encore un doute chez certains, il est
levé maintenant. L’ONU est bien une…

… filiale d’Israël !

J’entends et je lis que l’algérienne Sonatrach et l’italienne Eni tournent la page des scandales et en ouvrent une nouvelle. Je voudrais exprimer ici, de manière «extrêmement pondérée», sans titiller ma tension artérielle toujours prompte à s’emballer, qu’il y a un malentendu dans c’t’affaire ! Oh !
Pas grand-chose ! Mais comme pour tout malentendu, fût-il «gérable», il est bon de bien en dessiner les contours, de le définir avec précision afin d’en éviter d’autres et de se voir en bout de course débordé par les malentendus. Ce n’est pas exactement une page qu’il s’agit de tourner entre Sonatrach et Eni. Mais bien une… ardoise. Désolé si je peux paraître un brin chipatouilleur, voire obsédé du détail, mais en termes de dynamique pure, de mouvement physique des corps et de la matière, tourner une page et tourner une ardoise, c’est pas kif-kif ! Je ne vais pas encombrer cet espace par des croquis et des schémas compliqués, par des griffonnages explicatifs de ce qui fait la très grosse différence entre une mince page et une grosse ardoise. Techniquement, ça ne donnerait pas. Visuellement, ça ferait un peu lourd en bas de dernière page du journal. Et puis, pédagogiquement, je ne suis pas sûr que ça apporte un plus. Je préfère miser sur le bon sens niché en chacun de nous. Une page, c’est une page ! Une ardoise, c’est une ardoise ! Bon, d’accord, je donne ainsi l’air de défoncer une porte ouverte. Mais ne vous y trompez pas ! Bien plus malin que moi n’a pas saisi la nuance. Eh oui ! Des sociétés aussi gigantesques et importantes que Sonatrach et Eni se sont trompées, confondant les deux, la page que l’on tourne et l’ardoise que l’on traîne. Et pourquoi l’ardoise, on la traîne, hein ? Justement parce qu’une ardoise ne se tourne pas aussi facilement qu’une page. J’en appelle donc humblement, et toujours en mode apaisement, à une clarification des termes du communiqué commun sanctionnant les travaux des deux entreprises. Il serait ainsi bienvenu que Sonatrach et ENI nous disent que «d’un commun accord, elles ont conjugué leurs efforts pour tourner leur ardoise». Pour le reste, je dois bien vous l’avouer, officiels algériens et italiens peuvent tourner ce qu’ils veulent entre eux, moi, je fais la sieste à l’ombre douce de ma zaouïa ! Tout en fumant du thé pour rester éveillé à ce cauchemar qui continue.
H. L.

Nombre de lecture : 2440

  Édition papier
Lire le journal en PDF

Télécharger le journal en zip

     

Le soir videos

 



 
Video sur Youtube    

Dernier sondage 
Pensez-vous que l’Algérie pourra rapidement rattraper son retard en matière d’énergie solaire ?
Oui : 36,80%
Non : 60,40%
Sans opinion 2,80%

 

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site