Mardi 21 mars 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Retraite
Culture
Contribution
A fonds perdus  
Soit dit en passant  
Digoutage
Faits divers
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


À 75 milliards, j’peux me payer
de nouveaux aïeux, mon n’veu !

Par Hakim Laâlam  
Email : hlaalam@gmail.com
La France élève son niveau d’alerte terroriste.
Désormais, pour détecter de potentiels kamikazes,
elle aura recours aux…

… alcootest !

J’étais tout content de revoir enfin mon Abdekka, tout guilleret de l’admirer en chair et en os, habillé d’un beau costume qu’aucun homme d’affaires ne lui aurait offert et recevant Messahel. J’étais tout joyeux de lire et relire son discours à l’occasion de la journée du 19 Mars, apaisé et même rassuré d’y trouver cet appel à «nous inspirer du sacrifice de nos aïeux» que ce Periscoop du Soir d’Algérie a fait sur moi l’effet d’une douche froide. Je hais ce journal de gâcher mes retrouvailles printanières avec mon Président trop longtemps disparu. Je déteste ce canard qui m’apprend en sa page 2 qu’un ministre aurait acquis auprès d’un ami homme d’affaires une villa au prix déraisonnable de 75 milliards de centimes. Aâlach ? Pourquoi, gens du Soir, entamez-vous de cette manière féroce mon crédit confiance et mon enthousiasme pour cette magnifique saison qui commence en ce 21 mars ? En même temps, si le Soir d’Algérie ne l’avait pas fait, nous serions passés à côté de cette formidable
info : en plein takachouf, en période de restrictions budgétaires et de gel de projets aussi vitaux que des hôpitaux, des centres de santé, des écoles, des lycées et des bibliothèques, il y a ce ministre, ce ministre pour l’instant placé sous X, qui se paie une villa à 75 milliards. Et qui, «paraîtrait-il», toujours selon ces corbeaux du Soir, ne l’aurait même pas réellement payée, l’aurait reçue en cadeau, maquillé en achat au nom de sa meuf ! Moi, je serais sa compagne ou sa femme, je me taillerais maintenant, les clefs de la villa dans mon sac à main ! Mais je ne suis pas la meuf du «ministre à la villa à 75 milliards». Je suis juste quelqu’un à qui on a saboté la lecture du discours du Président à l’occasion de la fête de la Victoire. Je suis quelqu’un qui s’apprêtait à répondre à l’appel de Abdekka à imiter le «sacrifice de nos aïeux». Ben… là, je dois bien l’avouer, j’hésite un peu avant de me sacrifier. Je me dis tout bêtement que celui qui lit les discours du Président, Monsieur Boughazi, avant de nous les balancer, de nous les hurler à l’oreille, devrait d’abord aller en faire lecture en Conseil de gouvernement ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 2703

  Édition papier
Lire le journal en PDF

Télécharger le journal en zip

     

Le soir videos

 



 
Video sur Youtube    

Dernier sondage 
Pensez-vous que les jeunes qui ont des crédits Ansej méritent un rééchelonne-
ment de remboursement lorsqu’ils sont en difficulté?
 Oui : 45,60%
 Non :49,80%
 Sans opinion : 4,60%

 

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site