Lundi 3 avril 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Corruptions
Culture
Contribution
Régions  
Faits divers  
Monde  
Kiosque arabe  
Soit dit en passant  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Régions : Oran
Ouverture du premier salon international du textile et de la mode «Textile-expo»


Le centre des conventions d’Oran (CCO) Mohamed-Benahmed abrite depuis hier et jusqu’au 5 avril, la première édition du Salon international du textile et de la mode (Textile-Expo), organisé par la société Cg come vent, en partenariat avec la CCIO.
Pour cette manifestation économique qui a choisi de mettre en avant un secteur en crise, pourvoyeur de nombreux emplois, les organisateurs ont regroupé plus d’une cinquantaine d’exposants dont 90% sont issus de pays étrangers, où installés localement via le commerce de l’import- export. Chinois, Turcs, Tunisiens, Indiens sont ainsi présents, et sont considérés dans le monde comme étant des pays où l’industrie du textile domine par le biais de la sous-traitance.
Peu d’exposants algériens ont pu se manifester pour ce salon, ce qui en dit long sur l’état de crise du textile qui attend depuis des années un grand programme pour le redynamiser. Quelques fournisseurs d’équipements modernes, comme des machines de tissage, d’impression moderne sont là, d’autres des marques de prêt-à-porter tunisiennes ou turques.
Un opérateur algérien dans le domaine du cuir et de la maroquinerie déplore également la crise multiple qui frappe le secteur en Algérie, dominé par l’importation, soit 90% du marché local, et le peu de PME subsistant, ou encore pour son domaine seulement 20 tanneries encore, en activité. Pour ce dernier «il faut se réapproprier le marché local, en réglant le problème de l’élevage, la collecte des peaux et appuyer la création de la toute petite entreprise».
Autre fait révélateur de la crise, dans la région d’Oran ne subsisteraient pas plus d’une cinquantaine de petits ateliers artisanaux.
En marge du Salon, des communications sont prévues sur l’Andi, et le secteur du textile en Algérie et dans les autres pays.
Fayçal M.

Nombre de lectures : 193

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site