Samedi 17 juin 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Monde
Soit dit en passant  
Digoutage
Soirmagazine
Faits divers
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Une p’tite friture, les frères ?

Par Hakim Laâlam  
Email : hlaalam@gmail.com
- Allô ! T’as entendu la dernière ? Il paraît que nos télé-
phones et nos communications sont surveillés. T’en penses
quoi, toi ?
- Il paraît que tu ne m’as jamais appelé !

J’en veux aux incendies londoniens ! Je leur en veux, grave ! Jamais on ne viendrait t’annoncer comme ça, à la télé, en urgent, en breaking-news comme disent justement les Anglo-Saxons qu’une tour de Londres ou d’une autre grande ville britannique abritant la quasi-totalité des islamistes radicaux, FIS y compris, que compte le royaume de Sa Majesté a pris feu, et qu’il n’y a aucun survivant. Jamais ! Je trouve cela profondément injuste. Cette «discrimination pyromaniaque» m’insupporte au plus haut point, jusqu’à m’en faire suffoquer sans fumée ! Non, mais c’est vrai, quoi ! Les départs de feu, les frigos défectueux qui explosent ou les prises qui crament devraient faire un peu plus d’efforts. Et surtout mieux cibler leurs champs d’expression. Je pense qu’on doit tout de même pouvoir compter de temps à autre sur la coopération et le concours du feu, par Saint-Bachelard ! Est-ce trop demander ? Juste une combustion rapide d’un ensemble d’habitations abritant les barbus ayant afflué dans les années 90 au Londonistan. Avec à la clé, la promesse de ne pas déranger tout de suite les escouades de pompiers de la capitale britannique. Y a sidi, juste une prise qui déconne. Ou une résistance oubliée dans une infusion de thé. Ou un sèche-barbe qui court-circuite soudain-tout-à-coup-subrepticement. Je ne sais pas moi ! Et je ne veux même pas être exigeant, ou trop regardant. Juste voir frire tous les frères à poils et à vapeur qui, à partir de Londres, promettaient l’enfer pour l’Algérie, un déluge de feu et autres joyeusetés. Eh ben rien ! Le feu nous boude ! Y a que les innocents qui crament dans ce Londres-là où, décidément, je vais finir par croire que les «réfugiés du FIS et apparentés» ne vivent que dans des igloos ignifugés ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 2768

  Édition papier
Lire le journal en PDF

Télécharger le journal en zip

     

Le soir videos

 



 
Video sur Youtube    

Dernier sondage
Pensez-vous que l’Algérie doit tenter une médiation dans la crise du Golfe qui oppose le Qatar à d’autres pays de la région ?
Oui : 34,80%
Non : 62,50%
Sans opinion : 2,70%

 

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site