Dimanche 23 juillet 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Faits divers  
Monde  
Culture  
Ici mieux que là-bas  
Soit dit en passant  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Tous dans le tunnel !

Par Hakim Laâlam  
Sonatrach ! Découverte de gigantesques
gisements…

… d’or à Ibiza !

J’ai connu plus exaltantes perspectives que celles-là, tout de même : soit brandir une pancarte «Je suis Tebboune». Soit s’afficher sur Facebook avec le statut «Soutien à Haddad». Lorsqu’au bout du tunnel ne s’offrent à toi que ces deux ouvertures-là, tu hésites. Et des fois, t’as presque envie de ne pas en sortir de ce tunnel. Voire de rebrousser chemin et de camper en son milieu. Eh oui ! Qu’est-ce qu’une vie future où tes héros ressembleraient à ça ? Tebboune. Haddad. Noooon ! L’«oligâchis» contre l’oligarchie ! Oh ! La belle bataille ! Et si le «peuple» choisissait de se réfugier dans le tunnel, refusant d’en sortir avant la fin du vaudeville ? Imagine un peu : un peu plus de 40 millions d’âmes blotties dans un tunnel, en position immobile, s’interdisant de dire qui roule pour qui. Parce que c’est celle-là la question algérienne ces dernières heures : qui roule pour qui ? A peine nous sommes-nous lancés dans le montage bidouillé de bagnoles que déjà, nous ne savons plus qui roule pour qui. Avant, c’était mieux, tout de même ! On savait qui était avec qui. Qui était le pote de qui. Qui rentrait avec qui de soirée en gueulant «la vie est belle» et en réveillant toute la maisonnée, poste de garde compris. Ah ! La belle époque ! Aujourd’hui, cette douce harmonie est cassée. Alors, tunnel, et nous, pas en sortir ! Démerdez-vous ! Pas de chair à canon. Pas de gosses à envoyer à l’abattoir pour faire votre ménage. Pas d’émeutes-éclair, puisque sans main-d’œuvre sacrificielle, celle-ci étant murée, claquemurée et barricadée dans le tunnel. Les télévisions du monde entier se déplaceraient en Algérie pour filmer ce phénomène unique. Un peuple, un peuple immense réfugié dans un tunnel, refusant d’en sortir et de prendre partie dans un conflit, attendant juste la décantation.Ça doit être ça, le stade suprême de la révolution pacifique. Le plus rigolo dans l’affaire, c’est que le tunnel aura été construit par Ghoul. Ghoul aura aidé la révolution, pour une
fois ! Mais au fait, pour qui «roule Ghoul» (à prononcer très vite) en ce moment ? Je fume du thé et je reste moi aussi dans le tunnel, éveillé à ce cauchemar qui continue.
H. L.

Nombre de lecture : 2884

  Édition papier
Lire le journal en PDF

Télécharger le journal en zip

     

Le soir videos

 



 
Video sur Youtube    

Dernier sondage 
Pensez-vous que les lois algériennes demeurent encore permissives en matière de consommation
de tabac ?
Oui : 81,20%
Non : 11,60%
Sans opinion : 7,20%

 

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site