Samedi 12 aout 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Régions  
  Culture  
  Soirmagazine  
  Faits divers  
Lettre de province  
Soit dit en passant  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : Béjaïa
Journée-hommage dédiée à Hachemi Cherif


«Les amis de Hachemi Chérif», constitués en comité, ont organisé une journée-hommage au fondateur du mouvement Ettahadi-Tafat qui deviendra plus tard le MDS, décédé le 2 août 2005.
Cette rencontre commémorative a débuté dans la matinée vers 10h à Toudja, région natale du militant communiste radicalement opposé au projet théocratique, avec un dépôt de gerbe de fleurs. Dans l'après midi à 17 h, un rassemblement populaire a été observé à la place Said Mekbel, suivi d'une prise de parole par les amis de Hachemi Cherif venus d’Oran, d’Alger de Médéa, de Bouira et de Constantine.
Moulay Chentouf, président du parti pour la Laïcité et la démocratie(PLD), Aouicha Bekhti ancienne camarade du PAGS et du MDS, Saâd Kateb d’Oran, Rezgui Rabah, Ikhloufi Djamel, Ikken Hanafi et les chanteurs Agraw, dans une brève intervention, ont salué la mémoire de l’infatigable militant contre les ennemis implacables de la modernité et de la démocratie. «Hachemi Chérif, depuis sa jeunesse, aura été de tous les combats de l’Algérie contemporaine. Il aura sacrifié sa vie et son temps pour le combat libérateur du pays dans la lignée du Mouvement de Libération Nationale Moderne. Il mettra une bonne partie de sa vie au service d’une Algérie de progrès, de démocratie, de justice et de culture», témoignent ses amis dans une déclaration .
Durant les années 1990, il aura non seulement anticipé le danger mortel du totalitarisme intégriste mais lui consacrera l’essentiel de son combat théorique et pratique au risque de sa vie. Il apportera, avec la rigueur d’analyse qu’on lui connaissait, des réponses qui auront constitué, pendant plus d’une décennie une ligne de démarcation très nette entre partisans d’un projet théocratique et/ou un statut quo conservateur mortel pour l’avenir démocratique, moderne et républicain. Le projet intégriste totalitaire n’était de ce fait que la conséquence tragique de la nature hybride d’un Etat et de son pouvoir qui ne fait que reporter indéfiniment la rupture pour un projet républicain, moderne et de progrès général», poursuivent les amis de Hachemi Chérif.
«Hachemi Chérif aura été l’homme qui savait tourner une page quand il le fallait sans jamais se renier. Il parlera toujours fièrement de ses compagnons de lutte en valorisant leurs apports en s’effaçant humblement. Son parcours ALN/PAGS/Ettahaddi/MDS a contribué à poser les questions de fond et mettre le doigt sur les contraintes qui empêchent l’Algérie de se délester de ses chaînes. Arrimer l’Algérie à son avenir démocratique et moderne est toujours un combat d’actualité», souligne-t-on.
A. K.

Nombre de lectures : 285

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site