Dimanche 10 septembre 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Régions  
Contribution  
Le Soir Santé  
Faits divers  
Culture  
Soit dit en passant
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Culture : Le coup de bill’art du Soir
Dali : fin du feuilleton surréaliste



Par Kader Bakou
La tombe de Salvador Dali a été ouverte pour rien. Pilar Abel, la voyante espagnole de 61 ans qui voulait être reconnue comme la fille du peintre surréaliste, n'est pas son enfant.
«La Fondation Gala-Salvador-Dali informe qu'elle a reçu les résultats des tests ADN de Salvador Dali qui démontrent que Pilar Abel n'est pas sa fille biologique», a précisé dans un communiqué la fondation qui gère l'œuvre de l'artiste espagnole.
Si Pilar Abel avait été reconnue comme la fille naturelle de Dali, elle aurait pu revendiquer un quart de son inestimable héritage, entièrement cédé à l'Etat espagnol.
Il y a déjà eu des cas d’exhumation qui avaient défrayé les chroniques judiciaires comme celles d’Yves Montand, Bobby Fischer, Juan Peron et Juan Manel Fangio. Reste à souhaiter que l’exhumation de Salvador Dali soit la dernière (c’est possible de faire un test d’ADN aux personnes de leur vivant).
Pilar Abel a donc menti. D’ailleurs, elle n’est même pas voyante. Si elle était voyante, elle aurait vu qu’on ne peut pas tromper la science qui a prouvé, sans l’ombre d’un doute, qu’elle n’est pas la fille de Dali. Fin du feuilleton surréaliste.
K.  B. 
bakoukader@yahoo.fr

Nombre de lectures : 242

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site