Dimanche 10 septembre 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Régions  
Contribution  
Le Soir Santé  
Faits divers  
Culture  
Soit dit en passant
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Régions : BOUMERDÈS
Propreté pour tous ?



Ce samedi, à l’appel du wali, Abderrahmane Madani Fouatih, des entreprises publiques ou privées de la région et des citoyens de bonne volonté des grandes communes de la wilaya de Boumerdès seront mis à contribution pour procéder au nettoyage de leurs villes.
Les autorités de la wilaya seront quant à elles réquisitionnées à partir de 8 heures du matin à la plage de Corso où elles enlèveront les détritus laissés par les estivants. Donc l’appel est général.
Le wali est poussé à lancer cette campagne de volontariat parce que tout simplement il a constaté que c’est quasiment toutes les communes, y compris celle du chef-lieu de la wilaya qui disposent de gros moyens financiers, qui sont défaillantes en matière de préservation de l’hygiène publique.
Pas plus tard que mercredi, nous avons constaté une autre fois la même aberration concernant la propreté dans l’environnement immédiat d’une grande structure de santé et ce en plein centre-ville du chef-lieu de la wilaya.
A partir de la fenêtre, c’est-à-dire du trottoir en face de l’un des cabinets médicaux de la polyclinique de Boumerdès, à moins de 50 mètres du siège de la daïra de Boumerdès, on plonge le regard dans une immense décharge d’ordures.
Toutes les mouches, les odeurs nauséabondes, la fumée, quand cet énorme tas est brûlé, convergent vers les cabinets médicaux. Les médecins et surtout les malades sont obligés de subir quotidiennement le calvaire. Le 12 novembre, nous avions traité le même sujet dans ces colonnes. Nous avions découvert que le directeur de cette polyclinique a frappé et écrit à toutes les autorités mais en vain. A l’époque, Anissa Zenagui, la vice-présidente, chargée de l’environnement à l’APC de Boumerdès nous a déclaré prendre l’engagement quant à la résorption de ce problème : «Je peux vous assurer que dès la semaine prochaine cette décharge sera totalement supprimée. Des bacs à ordures seront déposés devant l’entrée de chaque immeuble du quartier.
La même chose sera faite pour les quelques marchands de fruits et légumes installés pas loin de cette polyclinique.»
Ce n’est qu’un petit exemple de négligence et de laisser-aller en matière d’hygiène parmi des centaines que le commun des mortels peut aisément constater chaque jour dans les communes de cette wilaya.
A ce malheur institutionnel s’ajoute l’incivisme des habitants. Jadis réputé pour sa propreté, son environnement sain et sa beauté, Boumerdès est désormais couverte par un manteau de saleté.
On est tenté de croire que cette saleté ne dérange plus personne.
Abachi L.

Nombre de lectures : 210

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site