Rubrique
Actualités

Marché de solidarité de l’UGTA 50 exposants pour promouvoir le produit «Made in Bladi»

Publié par Abder Bettache
le 16.05.2018 , 11h00
437 lectures

Grande affluence au marché de proximité, organisé dans l'enceinte du siège de l'Union générale des travailleurs (UGTA), à la place du 1er-Mai à Alger, où des dizaines de citoyens, «armés» de couffins, ont pris d’assaut l’enceinte pour y effectuer leurs courses à la veille du mois de Ramadhan. Placée sous le signe «Consommons produit national», l’édition 2018 semble se distinguer des précédentes.
Abder Bettache - Alger (Le Soir) - Organisé chaque année par l'UGTA à l'occasion du mois de Ramadhan, ce marché de proximité revêt, cette fois-ci, un aspect particulier, celui de la promotion de la production nationale, lancée par la campagne «Consommons algérien». Mais à la différence des précédentes éditions, celle de 2018 se distingue par le grand nombre de vendeurs et de la qualité des produits mis en vente. Ainsi, entre privés et publics, ils sont plus d’une cinquantaine de sociétés à mettre en valeur leurs produits, à la grande joie des citoyens. «Cette année, il y a des prix ‘’discount’’, avec une réduction allant de 10% à 50% sur tous les produits», indique-t-on.
Le marché, implanté près des immeubles de la place du 1er-Mai d'Alger, est ouvert tout le mois de Ramadhan, et a été bien accueilli par les riverains, qui n'ont pas à se déplacer vers les marchés du quartier, celui de Belouizdad, le populaire «marché Tnache», ainsi dénommé car il ferme à 12 heures, et celui de Ali-Mellah, en face du CHU Mustapha-Pacha.
«Les prix proposés dans ce marché de proximité concordent avec nos bourses, et c'est une très bonne initiative surtout pour ce mois sacré», soulignent des habitants du quartier venus faire leurs emplettes en ce premier jour de son ouverture et avant son inauguration officielle.
«Ici, ce sont les étals des viandes rouges et blanches qui ont la cote : de petites files se forment devant les étals des bouchers et des vendeurs de volaille.
La viande ovine fraîche est cédée à 1 250 DA/kg, quant au poulet congelé et évidé, il se vend à 280 DA/kg. Quant à l'huile de table, la margarine, la semoule, la farine, les pois chiches, les pâtes, les jus et les fromages, ils sont cédés à des prix d'usine, indiquent les organisateurs de ce marché de proximité.
Pour les produits de la mer, il y a comme un air de friture marine avec des prix étourdissants: la crevette est à 1 700 DA/kg, l'espadon à 1 500 DA/kg, le maquereau à 600 DA/kg et le rouget à 400 DA/kg, entre autres espèces.
Ce marché est une vraie aubaine car ses prix sont plus bas qu'ailleurs», explique un responsable de l’UGTA en charge de la gestion du site.
Il faut savoir que de nombreuses entreprises publiques et privées, ainsi que celles relevant de l’Ansej spécialisées dans l’agroalimentaire participent à cette action d’envergure au profit notamment des couches les plus défavorisées. Quant à l’emplacement de ces marchés de solidarité, hormis le siège de la centrale à la Maison du peuple, à Alger, et à la Safex des Pins-Maritimes, les wilayas sont mises à contribution pour trouver des espaces pour abriter ces marchés avec toutes les commodités nécessaires et les normes de sécurité requises.
A. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 19-09-2018

Les portables de l’aéroport

Lors d’un contrôle à travers le scanner mixte douane-police de l’aéroport Houari-Boumediène, des passagers ont été interpellés pour introduction frauduleuse de téléphones portables. Les deux voyageurs en provenance

2

Soit dit en passant 11:00 | 20-09-2018

Tous ont combattu ! Qui a trahi ?

Est-ce que l’une ou l’un d’entre vous comprend par quel miracle l’Algérie continue à nous