Actualités / Actualités

Licenciés ou en fin de contrat

660 000 travailleurs ont perdu leur emploi

Pas moins de 660 000 personnes ayant déjà travaillé sont venues renforcer les rangs des chômeurs. Une enquête de l’Office national des statistiques révèle qu’il s’agit majoritairement d’hommes ayant perdu leur emploi suite à un licenciement, une fin de contrat ou de cessation d’activité.
Nawal Imès - Alger (Le Soir) - L’Office national des statistiques s’intéresse à une catégorie particulière de chômeurs: ceux ayant déjà occupé un poste avant de le perdre pour une raison ou pour une autre. Leur nombre est estimé, selon l’ONS, à 666 000 personnes, formant ainsi 46,5% de la population se trouvant au chômage.
Cette frange est constituée majoritairement d’hommes avec un taux de 74,3%. Les trois quarts de cette population occupait des postes non permanents avec 70,2% d’entre eux qui activaient dans le secteur privé.
L’enquête de l’ONS révèle que 63% des personnes concernées ont quitté leur dernier poste d’emploi pour différents motifs. Il s’agit essentiellement de fin de contrat, de cessation d’activité ou de licenciement. 60% des personnes sondées ont perdu leur emploi depuis moins d’une année. L’enquête menée en avril dernier révèle également que la population touchée par le chômage a atteint un volume de 1 434 000 personnes, soit une augmentation de 170 000 par rapport à septembre 2017.
Par segment, les femmes en constituent 56,4%, les moins de 30 ans constituent plus de la moitié de cette population (52,1%), alors que 76,5% sont âgés de moins de 40 ans. Principale caractéristique des personnes concernées : leur faible niveau d’instruction.
En effet, 69,7% d’entre elles n’ont aucun diplôme, alors que 53,5% n’ont pas dépassé le cycle des études moyennes. Près d'un tiers, soit 32,7%, n’ont pas effectué de démarches pour trouver un emploi car, estiment-ils, il n’y a pas de postes d’emploi adaptés à leur profil ou parce qu’ils n’ont pu trouver un emploi dans le passé.
Selon les statistiques de l’ONS, la population au chômage, selon les normes du Bureau international du travail, est estimée à 1 378 000 personnes.
Le taux de chômage a atteint 11,1% au niveau national, avec une baisse de 0,6 point par rapport à septembre 2017. Le taux de chômage a atteint 9% auprès des hommes et 19,5% chez les femmes.
Des disparités significatives sont observées selon l’âge, le niveau d’instruction et le diplôme obtenu.
La collecte des données de l’enquête de l’ONS s’est effectuée durant les mois de mai et juin 2018 et a concerné 119 114 personnes.
N. I.