Rubrique
Actualités

PANEL DE MÉDIATION ET DE DIALOGUE Ali-Yahia Abdennour dit non

Publié par Mohamed Kebci
le 20.08.2019 , 11h00
451 lectures
Ali-Yahia Abdennour dit non au Panel de médiation et de dialogue, dont une délégation conduite par son coordinateur lui a rendu visite samedi dernier.
Dans une déclaration rendue publique, hier lundi, l’avocat et militant des droits de l’Homme estime que ce Panel de dialogue et de médiation mis en place «n’est pas sur la bonne voie pour apporter les réponses aux attentes de la population». Et d’inviter à «explorer d’autres moyens pour aller réellement dans le sens des revendications reprises par des millions d’Algériennes et d’Algériens chaque vendredi».
Ali-Yahia Abdennour affirme avoir réaffirmé devant ses invités ses «préoccupations devant la situation politique, économique et sociale que vit notre pays», leur rappelant, à l’occasion, ses «positions souvent répétées, quant à la nécessité d’engager le pays sur les voies qui lui permettent de sortir de la crise qui dure et qui perdure».
Pour Ali-Yahia Abdennour, «la situation du pays relève de l’urgence et les revendications populaires portées depuis plusieurs mois pour la mise en place d’un système politique démocratique et légitime s’imposent».
M. K.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Société 11:00 | 19-09-2019

La longue traversée vers Djerba !

Le bus qui transportait une partie des vacanciers à destination de Djerba en Tunisie, un séjour organisé par une agence de voyages d'Alger, démarre vers 15 h à partir de la capitale. C'était mercredi 11 septembre, le deuxième

2

Actualités 11:00 | 19-09-2019

La «chkara» au cœur d’une guerre sans précédent
Tliba et le fils Ould-Abbès s’accusent mutuellement

Tliba et le fils Ould-Abbès s’entredéchirent à distance pour tenter d’avoir le dernier mot dans une affaire de corruption où ils risquent de se voir condamner à plusieurs années de prison. 9 septembre 2019. La lutte anti-corruption déclenchée au lendemain de la chute du régime Bouteflika se poursuit inexorablement et s’arrête ce