Rubrique
Actualités

Forum d’El Moudjahid Anniversaire de la création du GPRA

Publié par Ghazi Boucharef
le 19.09.2019 , 11h00
904 lectures
En hommage à la création du Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) et à l’occasion de son 61e anniversaire, hier 18 septembre, le Forum d’El Moudjahid a invité, en son siège, l’historien et directeur du département littéraire au sein du ministère de la Culture, Djamel Yahiaoui, afin de discourir sur les circonstances de sa naissance.
Ghazi Boucharef - Alger (Le Soir) - Selon Djamel Yahiaoui, le GPRA ne se limite point en la date de sa création ni de ses actions. Ce qui importe, aujourd’hui, au sujet du GPRA, c’est l’interprétation que l’on se fait des circonstances de sa création.
En effet, les personnages qui ont contribué à sa construction, les évènements de leurs vies ainsi que les principes inculqués en eux, ne sont surtout pas à sous-estimer. Que ce soit dans le secteur diplomatique, culturel, médiatique ou militaire, il nous est plus que nécessaire de connaître ces personnages ainsi que le dénominateur commun qui a réuni des individus aux différentes origines. Selon Djamel Yahiaoui, leurs nombreuses actions et leurs entreprises, tant au niveau diplomatique qu’au niveau médiatique, ont porté leurs fruits, bien avant la naissance du GPRA.
Par ailleurs, alors qu’une certaine catégorie de personnes s’occupaient des dimensions militaires et sociales, d’autres s’occupaient, en parallèle, de la dimension internationale, en se vouant, corps et âme, à la diplomatie et à la médiatisation du conflit au niveau mondial. Ce qui a surtout aidé les personnes concernées à atteindre, tant bien que mal, leur dessein, c’est, sans conteste, leur enracinement populaire, en plus de ladite ouverture internationale à laquelle elles se sont vouées. Ce noyau solide de combattants permettra, au final, la création du GPRA. Aussi, les différentes branches du FLN présentes un peu partout dans le monde ont largement contribué à leurs maints déplacements, çà et là, dans le monde.
D’un autre côté, alors que la France opérait selon une politique expansionniste de grande envergure, l’Algérie se devait, quant à elle, de se défendre, sur le plan humain, matériel et celui des idées. Alors même que l’Eglise clamait, à tout bout de champ, que l’Algérien ne sera jamais Français, la propagande française avait pour objectif d’effacer l’identité des Algériens. De ce fait, le groupe de diplomates de la guerre, s’attelant à promouvoir l’image d’une Algérie libre, digne et indépendante, faisait de leur quotidien un combat sans relâche contre la prétention, les manipulations et le racisme de l’ennemi. Ainsi, grâce à l’acharnement de ces grands hommes, ces derniers sont parvenus à présenter au monde entier, le conflit franco-algérien comme étant une noble cause. Le fait qu’ils aient toujours été dans un état d’esprit où c’est au peuple que revient le dernier mot, a grandement contribué en leur réussite.
La noblesse de leur objectif n’est pas anodine quant au succès de leur combat. Leur fougue et leur désir de bâtir une Algérie où indépendance, justice et liberté sociale sont omniprésentes, les ont poussés à se dépasser. Ainsi, grâce à la noblesse de leurs principes, le GPRA et tout le symbole qu’il a inspiré après, naquirent.
G. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 12-10-2019

Aéroport d’Alger, sécurité routière, marchés de gré à gré
Les décisions d’urgence de Bedoui

Un contrat à résilier, deux projets de décrets exécutifs à examiner et à débattre, et six projets de marchés de gré à gré simple à valider. Ce sont autant de dossiers traités mercredi dernier, lors de la réunion du gouvernement, tenue

2

Périscoop 11:00 | 13-10-2019

Détenus «pudiques»

Certains «hôtes de marque» de la prison d’El-Harrach auraient demandé à leurs parents de ne plus venir les voir, rapportent des avocats. Ces anciens hauts dignitaires