Rubrique
Actualités

El Tarf Avec la même détermination

Publié par Daoud Allam
le 10.08.2019 , 11h00
18 lectures
Comme de coutume et avec beaucoup plus de détermination que les vendredis précédents, les citoyens de la wilaya d’El Tarf ont manifesté, hier, pour le 25e acte du Hirak.
Une foule nombreuse a arpenté les artères principales de la ville d’El Tarf, en scandant le slogan du recours à la désobéissance civile à l’encontre d’un pouvoir qui continue de tergiverser quant à la satisfaction de toutes les revendications du peuple.
Par ailleurs, les manifestants ont crié à tue-tête «Yetnahaw gaâ» et «un Etat civil et non militaire».
Au niveau de la placette 5-Juillet 1962, située en face du siège de la Wilaya et qui est le lieu de ralliement de tous les manifestants, des intellectuels, des journalistes et de simples citoyens, prenant chacun la parole à tour de rôle, ont indiqué que «le Hirak doit continuer coûte que coûte et ce, jusqu’à la satisfaction totale des revendications légitimes des citoyens.
Nonobstant cette canicule exceptionnelle, nous sortirons chaque vendredi pour demander le départ de ce système corrompu et corrupteur et toute sa bande. Ces simulacres de dialogues ne sont que des fuites en avant et une perte de temps. Nos revendications sont connues et faciles à satisfaire. Une Algérie démocratique et libre avec des institutions légitimes et crédibles verra le jour, incontestablement».
Les manifestants se sont donné rendez-vous, pour la 26e marche du Hirak, vendredi prochain. Reste que les Algériens sont déterminés plus que jamais à instaurer une véritable démocratie. Il y va de l’avenir même du pays.
Daoud Allam

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 18-02-2020

Plusieurs cantines scolaires fermées à Alger

Au moment où on parle de leur amélioration dans les régions enclavées, les conditions de scolarité se dégradent à Alger. En effet, plusieurs cantines scolaires ont fermé ces derniers jours dans plusieurs écoles

2

Actualités 11:00 | 17-02-2020

Exécution du plan du gouvernement
L’ultimatum de Tebboune aux walis

Les walis et chefs de daïra disposent d’un délai d’une année pour rendre des comptes au président de la République. Ils sont tenus de mettre à exécution le programme du gouvernement mais surtout de mettre un terme aux inégalités régionales jugées inacceptables par le président de la République. Dans trois mois