Rubrique
Actualités

Sétif Bedda en rassembleur

Publié par Imed Sellami
le 16.12.2018 , 11h00
221 lectures

Le ministre des Relations avec le Parlement, Mahdjoub Bedda, a animé, hier, à Sétif, une rencontre de concertation au niveau du Club des avocats avec les anciens élus APN, APW et APC des wilayas de Bordj-Bou-Arréridj, de M’sila, de Batna, de Mila et de Sétif.
Dans une salle trop petite pour contenir la foule où se pressaient d’anciens sénateurs et députés, le ministre Bedda, accompagné des deux autres têtes d’affiche Amar Tou et Rachid Haraoubia, a de nouveau tenu un langage de rassemblement en direction des élus, leur demandant de mettre leur expérience au service du pays. Comme il l’a fait à Alger, à Laghouat, à Relizane et à Annaba, M. Bedda, membre influent du bureau politique du FLN, a plaidé pour la création d'une association nationale des anciens élus du FLN. Une association qu’il qualifiera de réservoir de compétences capables de servir encore et de manière efficace l’Etat et la Nation.
Dressant un bilan reluisant des réalisations du Président Abdelaziz Bouteflika durant ses mandats à la tête du pays, tant au niveau national qu’à l’étranger, Mahdjoub Bedda a appelé les anciens élus du FLN au niveau de toutes les régions du pays à se mobiliser pour assurer la stabilité du pays et sa pérennité.
«Je vous invite à rallier cet espace en signe de solidarité avec le Président Abdelaziz Bouteflika pour contribuer à l’encadrement de la société civile et préparer celle-ci à faire face aux défis qui l’attendent», dira l’orateur.
Une nouvelle fois, le ministre a appelé le Président Bouteflika à poursuivre sa mission au service de l’Algérie. «Il est de notre devoir de respecter le Président pour tout ce qu’il a apporté au pays et nous lui demandons de continuer la mise en œuvre de ses nombreux programmes», a-t-il dit.
Il a, en outre, appelé les élus du FLN à «unir leurs rangs et se préparer pour les prochaines échéances importantes du pays», considérant que l’initiative de création de cette association en cette conjoncture est «un devoir et une responsabilité». Il a réitéré l’appel aux élus du parti pour être «un appui au chef de l’Etat et à la continuité de l’édification du pays».
Imed Sellami

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 21-03-2019

SITUATION POLITIQUE
L’après-Bouteflika a déjà commencé

L’Algérie assiste aujourd’hui à une succession d’évènements politiques donnant l’impression que le pays s’est déjà projeté dans l’après-Bouteflika. Le sort de l’Algérie se jouerait-il actuellement à l’étranger ? Loin de l’effervescence des rues algériennes, des manœuvres de dernière minute d’un pouvoir acculé et désirant s’assurer une sortie honorable, deux diplomates bien

2

Périscoop 11:00 | 21-03-2019

La chute du dinar

Depuis exactement un mois, le dinar algérien a perdu 10% de sa valeur face à l’euro. En effet, l’euro s’échange actuellement au marché noir à 220 DA. Selon les cambistes, cette inflation est due à la ruée vers la devise