Actualités / Actualités

TOURISTES ALGÉRIENS EN TUNISIE

C’est toujours le rush !

Les épisodes signalant l’existence d’incidents auxquels auraient eu à faire face les touristes algériens en Tunisie ne semblent pas avoir dissuadé nos compatriotes de se rendre dans ce pays. Le responsable de l’Office du tourisme tunisien basé à Alger évalue pour nous la situation affirmant que le nombre de touristes a au contraire enregistré une hausse de 12,1% au cours de cette année.
Abla Chérif - Alger (Le Soir) - La Tunisie a beaucoup fait parler d’elle cet été. Informations et contre-informations ont circulé de manière intense dès l’ouverture de la saison estivale signalant des aléas auxquels se heurtaient des touristes algériens rapidement démentis cependant par différents responsables du secteur du tourisme tunisien.
Des dénonciations criant au favoritisme affiché envers les Européens au détriment des Algériens se sont pourtant multipliées durant un long moment sur les réseaux sociaux.
On se souvient aussi des vidéos montrant des familles entières perdues dans des cours d’hôtels où ils n’avaient pas trouvé trace de leurs réservations. Face à ces images, les démentis apportés paraissaient alors très peu convaincants. Pour tenter d’en savoir plus, nous avons donc contacté le responsable de l’Office du tourisme tunisien à Alger.
Le bureau installé au cours de l’année 2003 a pour objectif de se consacrer au marché algérien «compte tenu de l’importance qu’il revêt pour la Tunisie», affirme Fouad El-Oued.
«Je ne nie pas qu’il put y avoir quelques petits incidents isolés, cela peut survenir partout, et je ne veux pas à la fois entrer dans un débat portant sur l’incrimination de quelconques parties. Mon message s’adresse aux Algériens désirant se rendre en Tunisie. Ces derniers doivent d’abord savoir qu’ils doivent préparer leur voyage avec des agences agréées, relevant du ministère du Tourisme et ne pas se rendre auprès de parties pouvant nuire à leur séjour et porter par là préjudice à la Tunisie. Les agences agréées et ayant des conventions avec l’hôtellerie tunisienne réservent les places de leurs clients et ces derniers n’ont pas de mauvaises surprises en arrivant. Il faut surtout éviter les voyages de dernières minutes. Sur place, et en cas d’incidents, j’invite les Algériens à se rendre dans l’un des commissariats du tourisme faire part de leurs problèmes. Nous en avons mis en place dix-huit et ils ont pour mission de prendre en charge ce genre de situations».
Fouad El-Oued est catégorique : «Le nombre de touristes algériens n’a pas baissé.» Bien au contraire, dit-il, il a enregistré une hausse de 12,1% par rapport à l’année précédente.
De janvier 2018 au 31 juillet,
1 208 678 touristes algériens se sont rendus en Tunisie. Les entrées pour le mois de juillet ont été arrêtées à 33 624. Sur le taux global de touristes internationaux qu’enregistre ce pays, le marché algérien représente près de 30% de la totalité.
«La ministre du Tourisme suit de très près le marché algérien, pour nous, il est très important. Nous sommes ici, sur place en Algérie et nous travaillons très sérieusement sur le sujet, nous faisons par exemple de la publicité et participons à toutes les activités ayant trait au tourisme».
A une question relative aux mesures mises en place par les autorités tunisiennes pour assurer la sécurité des touristes, notre interlocuteur nous informe que des commissions mixtes du ministère du Tourisme et celui de l’Intérieur ont mis en place un dispositif de sécurité à travers toutes les régions du pays. «Les hôtels sont sécurisés, tout est pris en charge» conclut-il.
A. C.