Rubrique
Actualités

À la veille de la convocation du corps électoral Gaïd Salah durcit le ton

Publié par Kamel Amarni
le 14.09.2019 , 11h00
14044 lectures
©New press

L’armée fait de la tenue et de la réussite de l’élection présidentielle, avant la fin de l’année, une urgence, une priorité nationale absolue pour laquelle elle se mobilise fortement. Le chef de l’état-major et vice-ministre de la Défense nationale, le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, l’a signifié encore une fois, avec la même clarté et détermination que depuis des mois.
Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - De l’est du pays, où il était pour une visite de travail, en 5e Région militaire, le patron de l’ANP haussera même particulièrement le ton, mettant en garde contre toute entrave au processus électoral. Jeudi, et au dernier jour de sa visite, il dira ainsi, lors d’une réunion avec les cadres de la Région : «L’unique constante et certaine est que l’Algérie sortira de sa crise, et personne, je dis bien personne, n’a le pouvoir d’entraver la marche de l’Algérie et l’empêcher d’atteindre son objectif.»
L’objectif ici, en l’occurrence étant l’organisation de la présidentielle courant décembre prochain. Le pouvoir ayant décidé d’accélérer le processus, et à la veille de la convocation du corps électoral, l’armée se veut, cette fois, la locomotive en même temps que le garant de ce retour à la légitimité, au plus haut niveau de la hiérarchie de l’Etat, la présidence de la République.
Dans une conjoncture, il est vrai, exceptionnelle et extraordinairement tendue. «De cette tribune, dira Gaïd Salah, je dis que tout ce qui a été réalisé sur le terrain à bien des niveaux et dans plusieurs domaines pour accélérer la résolution de cette crise et la mise en place des conditions idoines pour satisfaire les revendications populaires pressantes, à leur tête l’ouverture du champ au peuple algérien pour accomplir son devoir national envers son pays en faisant aboutir la démocratie escomptée à travers le choix libre et transparent de l’homme patriotique qu’il faut, fidèle à sa patrie et à son glorieux patrimoine novembriste».
Le vice-ministre de la Défense estimera que l’Etat aura donné suffisamment de garanties pour la réussite du rendez-vous présidentiel. «Il est clair que la création de l’autorité nationale indépendante chargée des élections ainsi que l’amendement de la loi organique portant sur le régime électoral (…) sont la preuve manifeste de la volonté et la détermination de l’Etat, avec toutes ses institutions, à aller de l’avant afin de mettre en place toutes les conditions nécessaires pour réussir ce rendez-vous électoral majeur».
Saluant au passage, les décisions du dernier Conseil des ministre, Gaïd Salah tenait également, à l’occasion, à rendre hommage au gouvernement Bedoui, «qui a pu s’acquitter de ses missions dans des conditions exceptionnelles et difficiles», dira-t-il. Histoire certainement de répondre par la négative aux revendications ayant trait «au départ des symboles du système».
Par ailleurs, le chef d’état-major estimera que le travail accompli par le panel se veut «la synthèse finale des résultats de ses travaux présentés au chef de l’Etat (..) et qui reflètent l’avis d’une large frange de la classe politique et de la société civile, outre l’avis d’un nombre considérable de jeunes ayant participé aux marches populaires. Tout cela constituera certainement, conclura le général de corps d’armée, une base solide qui sera, si Allah le veut, un point de départ qui permettra au peuple algérien de s’inscrire avec force et détermination dans ce processus de préparation de la prochaine présidentielle et d’œuvrer à sa réussite».
Le patron de l’armée signifie par là que toutes les conditions sont réunies pour aborder cette élection. Un rendez-vous qu’il considère comme hautement vital pour le pays et à l’occasion duquel, le peuple algérien saura comment s’unir de nouveau autour des valeurs de Novembre avec tout ce qu’elles représentent comme gloire et noblesse et référence du peuple algérien». Et de lancer cette mise en garde, lourde de sens : «Il n’y a pas de place en Algérie pour les ennemis de Novembre. Soit vous êtes avec l’Algérie de manière claire et courageuse, soit vous êtes avec ses ennemis.» Le message est clairement adressé aux partisans de la transition….
K. A.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 12-10-2019

Aéroport d’Alger, sécurité routière, marchés de gré à gré
Les décisions d’urgence de Bedoui

Un contrat à résilier, deux projets de décrets exécutifs à examiner et à débattre, et six projets de marchés de gré à gré simple à valider. Ce sont autant de dossiers traités mercredi dernier, lors de la réunion du gouvernement, tenue

2

Périscoop 11:00 | 13-10-2019

Détenus «pudiques»

Certains «hôtes de marque» de la prison d’El-Harrach auraient demandé à leurs parents de ne plus venir les voir, rapportent des avocats. Ces anciens hauts dignitaires