Voir Tous
Rubrique
Actualités

Éducation Gel de la grève dans les écoles primaires

Publié par Salima Akkouche
le 09.12.2019 , 11h00
385 lectures
Photo : Anis / New pres
Retour à la normale dans la majorité des établissements du cycle primaire depuis hier. La Coordination nationale des enseignants a annoncé le gel du mouvement de grève et la reprise des examens du premier trimestre. La décision a été prise suite aux engagements de la tutelle à satisfaire certaines de leurs revendications. Une décision qui n’a pas fait, cependant, l’unanimité dans les rangs des enseignants du primaire dont certains ont décidé de poursuivre ce mouvement aujourd'hui.
Salima Akkouche – Alger (Le Soir) – Vaut mieux tard que jamais. Les élèves du cycle primaire touchés par le mouvement de grève des enseignants pourront enfin passer leurs examens du premier trimestre. Sachant que les élèves n’ayant pas été touchés par ce mouvement ont déjà terminé les compositions. Certains établissements seront, d’ailleurs, fermés à partir de demain et n’ouvriront leurs portes qu’à partir de la semaine prochaine. Ces derniers seront aménagés en centres de vote jeudi prochain. La Coordination nationale des enseignants du primaire, qui a rendu public un communiqué pour annoncer le gel de la grève et la reprise des examens, n’a pas expliqué comment les enseignants comptent rattraper les cours. Le programmes scolaires de ces classes accuse pourtant un retard important dû à cette grève qui a duré plus de deux mois. D’ailleurs, l’annonce du gel de la grève n’a pas fait l’unanimité parmi les enseignants. Certains estiment qu’ils n’ont rien arraché de concret et que le ministère de l’Education nationale n’a pas répondu aux principales de leurs revendications. Ces derniers ont d’ailleurs décidé de poursuivre la grève et le boycott des examens aujourd’hui. De son côté, la Coordination a expliqué que la décision finale du gel a été prise suite aux résultats du sondage lancé depuis jeudi dernier. Selon les représentants des enseignants, la majorité des votants étaient pour la reprise.
Cette décision n’a pas été prise uniquement suite aux mesures décidées par la tutelle en faveur des enseignants du primaire. Mais les grévistes craignent de subir des ponctions sur salaire même pendant les vacances s’ils décident de faire grève aujourd’hui alors que, de toute façon, les établissements vont fermer le reste de la semaine. «Si nous décidons de poursuivre notre grève aujourd’hui, nous allons subir des ponctions sur salairee jusqu’à la fin des vacances, puisque les établissements vont fermer demain et risquent de ne pas rouvrir la semaine», ont justifié les enseignants pour expliquer leur choix du gel.
Quoi qu’il en soit, ce gel n’est qu’une trêve en attendant la fin des vacances d’hiver et la crise dans le primaire n’est pas totalement résolue. La Coordination nationale a appelé à des assemblées générales pendant les vacances pour décider de la suite du mouvement après le retour des vacances.
S. A.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 04-03-2021

BIENS CONFISQUÉS AUX HOMMES D’AFFAIRES CONDAMNÉS PAR LA JUSTICE
7,5 milliards d’euros et 600 milliards de dinars à récupérer

La récupération des biens issus de la corruption est de nouveau à l’ordre du jour depuis son évocation par le président de la République. Ils sont évalués à des montants vertigineux : plus de 7,5 milliards d’euros et 600 milliards de DA. Dimanche 28 février

2

Constances 11:00 | 03-03-2021

Bengrina défèque (encore) dans la fontaine du village

On ne sait pas si c’est une histoire vraie mais elle n’est jamais tombée dans la désuétude. D’autres histoires du