Rubrique
Actualités

Rentrée scolaire La DGSN mobilise 60 000 agents de police

Publié par Abder Bettache
le 05.09.2018 , 11h00
128 lectures
©ANIS BELGHOUL

Soixante mille fonctionnaires de police seront mobilisés par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), «pour assurer la sécurité à l’occasion de la rentrée scolaire 2018-2019», qui aura lieu ce mercredi 5 septembre. L’information a été rendue publique, hier, par le commissaire divisionnaire Saïdi Abdelhamid lors d’une conférence de presse animée au niveau de l’école supérieure de police Ali-Tounsi.
Abder Bettache - Alger (Le Soir) - Selon le conférencier, «comme chaque année et à l’occasion de la rentrée scolaire 2018- 2019, la Sûreté nationale a mis en place un plan national de sécurité, qui mobilisera pas moins de 60 000 policiers tous grades confondus».
A cet effet, il dira que «les périmètres des établissements scolaires seront sécurisés avec la mobilisation de policiers qui assureront la sécurité des élèves et veilleront à faire respecter l'interdiction du stationnement anarchique devant les écoles en évitant les risques d'accidents de la route, dont sont souvent victimes les élèves, notamment à leur sortie d'école en ces premiers jours de la rentrée». «Les forces de police seront mobilisées aux abords des anciens et des nouveaux établissements scolaires. Des ateliers portant prévention routière seront également animés par des agents de police», a-t-il expliqué et d’ajouter : «A l’occasion de chaque rentrée scolaire, la DGSN met en place un plan de sécurité qui a pour objectif la sécurisation des alentours des établissements scolaires mais également des places publiques et des différentes stations de transport (tramway, métro, gare routière etc.»
Pour le commissaire divisionnaire Saïdi, outre le déploiement d'agents de l'ordre à proximité des établissements scolaires, «le dispositif prévoit également un renforcement des patrouilles et des points de contrôle au niveau des principales artères des grandes agglomérations urbaines. Des dispositions seront également prises en vue d'assurer une meilleure fluidité de la circulation, notamment durant les heures de pointe, à travers l'affectation d'agents supplémentaires au niveau des principaux ronds-points et carrefours».
Lors de cette rencontre avec la presse, le représentant de la direction centrale de la police judiciaire a fait état pour sa part des activités de sa direction durant les sept derniers mois de l’année en cours. C’est ainsi que le commissaire divisionnaire Soualhi dira que des «opérations combinées avec les services de la Gendarmerie nationale ont abouti à l’interpellation et à l’arrestation de 825 585 personnes, dont 53 188 ont été déférées devant le parquet général». La même source a ajouté que «701 596 véhicules ont été contrôlés, dont 1490 ont fait l’objet de recherche de la part de la police judiciaire».
La lutte contre le trafic des stupéfiants a été également évoquée par le conférencier, puisqu'il dira que «19 039 personnes ont été interpellées pour possession et consommation de stupéfiants ».
A. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 19-11-2018

Nouveau mandat de dépôt dans l’affaire «El Bouchi»

Le Such (subdivisionnaire de l’urbanisme, de la construction et de l’habitat) de Bir-Mourad-Raïs fait l’objet d’un mandat de dépôt depuis jeudi dernier, rapportent des sources informées.

2

Périscoop 11:00 | 18-11-2018

Arrestation d’un ex-maire et député

L’ancien maire de Chelghoum-Laïd, qui a fait un seul mandat avant de passer comme député au nom d’un parti islamiste, a acheté, il y a quelque temps, une bâtisse (ancienne école privée) mais dont les actes