Rubrique
Actualités

Selon Mustapha Guitouni : «La production nationale d’énergie se stabilise et fait face à une demande locale en hausse»

Publié par Samira Azzegag
le 14.07.2018 , 11h00
426 lectures

Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, dément toutes les spéculations relatives à la baisse de la réserve nationale de pétrole et de gaz et affirme que son secteur se porte bien, particulièrement avec la découverte de 17 gisements énergétiques durant le 1er trimestre 2018, lesquels viennent s'ajouter aux 14 autres découverts en 2017.
Samira Azzegag - Alger (Le Soir) - Le ministre qui présidait jeudi, la journée d'information sur le bilan énergétique national de l'année 2018, organisé au département ministériel, a expliqué que la baisse de la production estimée entre 30 et 35 000 barils/jour est liée particulièrement aux travaux de maintenance des raffineries. La production maintient, par contre, une stabilité depuis 2016, selon le même responsable. Quant aux réserves nationales en matière de pétrole et de gaz, elles sont en nette évolution particulièrement après que le groupe pétrolier national Sonatrach a exploré durant le 1er trimestre 2018 de nouveaux gisements pétroliers, dans la région transfrontalière située entre Tamanrassat et le Niger. Une information annoncée, d'ores et déjà, au mois de février par le P-dg de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, qui précisait que son entreprise avait obtenu en 2005 le permis de recherche à travers notamment sa filiale internationale Sipex. Outre les 14 puits pétroliers découverts en 2017, ces gisements vont, donc, renforcer les réserves nationales.
Les chiffres annoncés par le ministre montrent, en effet, que la production commerciale d'énergie primaire avec 165,9 millions de tonnes est presque stable (-2%) par rapport aux chiffres enregistrés en 2016. La hausse de production du gaz naturel a compensé partiellement la baisse de production des liquides (pétrole et GPL) en raison notamment de l'application de l'accord de réduction de production de l'Opep.
Quant aux exportations de l’Algérie en matière d’énergie, M. Guitouni a indiqué que la Sonatrach a réalisé, durant les 5 premiers mois de l’année en cours, un chiffre d’affaires égal à 16 milliards de dollars, contre 14 milliards de dollars durant la même période de l’année d’avant, soit plus de 14,3%. Le ministre estime, par ailleurs, qu'actuellement le marché observe un équilibre entre l'offre et la demande et le plus important est que notre pays «joue un rôle important, soit l'intermédiaire entre les producteurs de l’Opep et non-Opep».

Croissance de la consommation des produits pétroliers
Et tandis que la production nationale se stabilise, la consommation par contre augmente. Selon le bilan annuel de 2017 réalisé par le ministère de l'Energie, il apparaît clairement que les besoins locaux en énergie sont en nette augmentation (4,1%) par rapport à l'année précédente, avec une prédominance de la consommation des ménages qui est évaluée à 19 808 tonnes, soit une hausse de 6,6%. L’énergie électrique représente plus de 60% de la totalité utilisée par les ménages, alors que 98% de l’électricité est produite à partir du gaz naturel. La tendance haussière en matière de consommation est également enregistrée dans le secteur des industries et BTP avec une augmentation estimée à 7,6% passant de 9 242 tonnes en 2016 à 9 943 tonnes en 2017.
La demande du secteur du transport en énergie a baissé de 1,1%, mais l'énergie utilisée par ce secteur est toujours importante avec 15 057 tonnes en 2016 contre 14 895 tonnes en 2017. Ainsi, la consommation finale d’énergie a enregistré une hausse de 4,1 % en 2017, atteignant 44,6 millions de tonnes de produits pétroliers, tirée notamment par le gaz naturel (+7,9%), et l’électricité (+6,4%). En revanche, la consommation des produits pétroliers a connu une réduction de 1,2%.
S. A.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 11-11-2018

ANP
Vers la fin du cumul des fonctions au sein de l’armée

C’est sur instruction personnelle directe de Abdelaziz Bouteflika que les cinq généraux-majors et le colonel des services, détenus depuis le 14 octobre à la prison militaire de Blida, ont été libérés le 5 novembre

2

Actualités 11:00 | 10-11-2018

AUDITIONNÉ À TROIS REPRISES PAR LE JUGE D’INSTRUCTION
Comment se défend «El-Bouchi»

Au tribunal de Sidi-M’hamed d’Alger, les apparitions de Kamel El-Bouchi, de son vrai nom Kamel Chikhi, ne font plus l’évènement. Même le dispositif mis en place aux alentours de la bâtisse se fait désormais plus léger qu’à l’habitude et attire, par conséquent, beaucoup moins le regard