Actualités / Actualités

Le projet est destiné au profit des Retraités

La reconnaissance faciale pour remplacer le certificat de vie

Le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale qui veut réaliser une transition numérique prévoit de lancer plusieurs projets nationaux de recherches. Parmi ces projets numériques, Tidjani Hassan Haddam a annoncé, hier, la mise en place d’un projet qui se baserait sur la reconnaissance faciale via le téléphone portable au profit des retraités pour supprimer le certificat de vie.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - Le projet va donc non seulement soulager les retraités de la paperasse, mais va aussi aider à lutter contre les fausses déclarations pour toucher la pension de retraite.
Tidjani Hassan Haddam, qui s’est exprimé hier en marge d’une journée sur la digitalisation, a indiqué que son secteur a déjà entamé son parcours vers le monde 2.0. Selon lui, «les récentes évolutions technologiques, notamment en matière de numérique et de technologies de l’information et de la communication, ont placé de fait notre secteur face à de nouveaux enjeux et défis afin de répondre au mieux à la mission de service public, et dans ce cadre, le secteur a réalisé des avancées conséquentes en matière de numérisation et de transformation digitale. Ces avancées se matérialisent en différents types d’actions, notamment les infrastructures techniques, les e-services, la numérisation aux fins de la bonne gouvernance et l’écoute sociale». Ainsi, jusqu’à présent, le secteur et les organismes sous tutelle, dit-il, comptent onze banques de données, un réseau internet qui permet la liaison de 1 918 sites web et 37 services numériques. Pour assurer le bon fonctionnement de ces équipements modernes, dit-il, le secteur compte une ressource humaine «compétente» qui regroupe 600 ingénieurs d’Etat et 725 techniciens spécialisés. «Ces actions ont été orientées vers le citoyen en lui apportant un certain nombre de services couvrant un large éventail de ses besoins en termes de couverture sociale, d’insertion professionnelle et d’aide à la recherche d’emploi», a déclaré M. Haddam.
Le secteur, ajoute-t-il, prévoit également de lancer plusieurs projets nationaux de recherches. Et parmi ces projets, cite le premier responsable du secteur, un projet qui se base sur la reconnaissance faciale via le téléphone portable, ce qui permettrait d’éviter aux retraités de présenter annuellement un certificat de vie.
Le secteur, poursuit-il, est en train de se projeter autour des technologies d’avant-garde notamment concernant l’intelligence artificielle, l’internet des objets, le cloud et le big data, à travers des actions de recherches et innovantes.
S. A.