Voir Tous
Rubrique
Actualités

150 hommes d’affaires ont accompagné Erdogan La Turquie affiche ses ambitions économiques en Algérie

Publié par Nawal Imès
le 27.01.2020 , 11h00
1287 lectures

La Turquie affiche ses ambitions en matière économique. Le Président turc, considérant l’Algérie comme « le centre de gravité » du continent africain, affirme qu’elle constitue une porte d’entrée à travers laquelle la Turquie compte lancer une offensive à travers le continent. Tayyep Erdogan considère que la levée des obstacles permettra aux échanges algéro-turcs d’être plus importants.
Nawal Imès - Alger (Le Soir) - Le forum d’affaires Algérie-Turquie, qui s’est tenu hier dimanche à Alger, a permis au Président turc en visite officielle de faire non seulement un état des lieux des relations bilatérales en matière économique, mais également d’en tracer les perspectives.
La suppression de la règle 51-49, mais également la mise en place d’une zone de libre-échange entre les deux pays seront, selon le Président turc ,des signaux favorables en direction du milieu des affaires. Pour Erdogan, l’Algérie est non seulement un pays «frère» et «ami» mais surtout un partenaire «stratégique» car offrant une ouverture vers les pays maghrébins et africains. Il n’hésitera pas à dire que l’Algérie est «le centre de gravité de l’Afrique», ajoutant que la Turquie n’était pas dans une logique unilatérale mais souhaitait, au contraire, un partenariat gagnant-gagnant. Pour ce faire, il plaide pour la rectification des lacunes du passé pour atteindre les nouveaux objectifs évoqués avec son homologue algérien. Le premier est de faire atteindre le volume des échanges à 5 milliards de dollars , alors que ce dernier stagne à 4 milliards depuis de longues années déjà. Pour l’atteindre, le Président turc estime urgent de lever les obstacles qui freinent les investissements dans le cadre de la réorganisation des commissions mixtes, qui auront à étudier les propositions des deux parties.
Présent à l’ouverture du forum d’affaires auquel ont participé près de 150 hommes d’affaires turcs, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a affirmé que ce cadre avait permis d’évaluer les accords en cours entre les deux pays, ajoutant que la prochaine réunion entre les deux parties, qui se tiendra dans le courant de l’année, permettra de les concrétiser. C’est notamment le cas des accords sur le contrôle de la qualité, le travail, la Sécurité sociale, et le mémorandum relatif à la recherche scientifique. Djerad a plaidé pour un nouveau mécanisme devant permettre de revoir à la hausse le volume des échanges qui, dit-il, ne reflète pas la nature des relations entre les deux pays. Des secteurs prioritaires ont, d’ores et déjà, été identifiés, à l’instar des PME-PMI, les start-up, l’agriculture et le tourisme.
Selon les statistiques, le volume des échanges entre la Turquie et l’Algérie au cours des 10 premiers mois de 2019 a atteint 2,2 milliards de dollars : 1,6 milliard de dollars en exportations et 0,6 milliard de dollars en importations. L’investissement de la Turquie en Algérie atteignant 3,5 milliards de dollars. En 2018, l'Algérie est devenue le deuxième partenaire commercial de la Turquie sur le continent africain. Au total, près de 800 entreprises turques, qui emploient près de 30 000 personnes, activent actuellement à travers le territoire national.
N. I.

Le Président Tebboune :
«Les échanges commerciaux entre l'Algérie et la Turquie bientôt portés à 5 milliards de dollars»

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a indiqué, dimanche, avoir convenu avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, de porter très bientôt les échanges commerciaux entre les deux pays à plus de 5 milliards de dollars.
Il a été convenu de porter très bientôt le volume des échanges entre l'Algérie et la Turquie à plus de 5 milliards de dollars, a annoncé le Président Tebboune lors d'une conférence de presse animée avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, insistant sur l'importance des échanges bilatéraux, notamment dans les domaines intéressant les jeunes. «La Turquie est aujourd'hui l'une des grandes puissances économiques hors Union européenne (...) qui a bâti son économie sur les PME», a souligné le président de la République. En matière de coopération bilatérale, le Président Tebboune a affirmé avoir convenu avec le Président Erdogan de consacrer un «échange quotidien» entre les ministres algériens et leurs homologues turcs pour «ne laisser place à aucun malentendu». Le président de la République a, en outre, précisé avoir donné son accord pour l'acquisition d'un terrain en vue de la construction d'une nouvelle ambassade de Turquie en Algérie, et convenu avec son homologue turc de l'ouverture d'un centre culturel turc en Algérie et d'un centre culturel algérien en Turquie.
Le Président Tebboune a, par ailleurs, précisé avoir accepté l'invitation du Président Erdogan à effectuer une visite dans son pays.
APS

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 11-04-2021

Algérie-France
Les dessous d’un report provoqué

C’était contre toute attente que le Premier ministre français, Jean Castex, annonçait, jeudi dans la soirée, « le report » de la visite qu’il devait effectuer aujourd’hui, dimanche, à Alger. Un « report » d’autant plus surprenant qu’il s’agit

2

Périscoop 11:00 | 12-04-2021

Le séjour de Zetchi

Le désormais ex-président de la FAF, Kheïreddine Zetchi, a préféré prendre du recul et fuir la grande pression à laquelle il était soumis depuis quelque temps à Alger. Selon des indiscrétions, l’homme s’offre un séjour dans