Rubrique
Actualités

PRÉSIDENTIELLE L’Académie de la société civile soutient les positions de l’ANP

Publié par Rym Nasri
le 11.09.2019 , 11h00
1548 lectures
Les soutiens de la proposition du chef d’état-major pour la tenue d’une élection présidentielle avant la fin de l’année 2019, se multiplient. L’Académie de la société civile algérienne l’approuve et l’appuie. Elle invite ainsi, les savants, les sages et l’élite de l’Algérie à s’impliquer pour la préparation de ce rendez-vous électoral.
Rym Nasri - Alger (Le Soir) - Après les partis politiques, c’est au tour de l’Académie de la société civile algérienne (Asca) d’approuver la proposition du chef d’état-major d’aller au plus vite vers une élection présidentielle.
A travers son 1er colloque national des notables et des sages de l’Algérie, tenu hier mardi, à Alger, cette organisation vise à apporter sa contribution pour la réussite du prochain rendez-vous électoral.
«Ce colloque intervient pour débattre de tous les mécanismes et méthodes efficients permettant de réussir l’élection présidentielle», précise le secrétaire général de l’Asca, Ahmed Chana.
Pour lui, l’élection d’un nouveau président est le seul moyen pour sortir de la crise politique que vit le pays depuis plusieurs mois. Il rappelle, ainsi, la position de l’Académie qui a soutenu depuis le début de la crise, l’option d’aller au plus vite, vers l’élection présidentielle. Il dénonce, à cet effet, la position des partisans d’une période de transition ou d’une Assemblée constituante car, explique-t-il, «ce recours a échoué au Soudan qui va justement droit vers le chaos. En tant que citoyens et en tant qu’élite, nous ne permettrons pas de mener notre pays vers le désastre».
Convaincu du rôle important que peuvent jouer les savants, les sages et l’élite de l’Algérie dans la nouvelle étape à laquelle se prépare le pays, le SG de l’Asca insiste sur la nécessité d’unifier les rangs afin de sortir de cette crise. «L’Algérie vit actuellement, une situation particulière. Aujourd’hui, votre implication est la preuve que le message fort du peuple algérien à travers son mouvement de protestation a eu écho chez l’élite, les savants et les sages algériens. Votre rôle est ainsi, d’encadrer la volonté du peuple pour le changement et l’édification de l’Algérie de demain», souligne-t-il.
Il estime que la voix de la sagesse doit prendre le dessus sur toutes les autres voix.
Ahmed Chana salue, par ailleurs, l’Armée nationale populaire qui a accompagné le peuple dans son mouvement de protestation. «L’Armée n’a fait que jouer son rôle de protéger le peuple et de protéger ainsi l’Algérie à l’intérieur comme à l’extérieur», dit-il encore.
Ry. N.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 12-12-2019

Après leur condamnation par la justice
Ces biens qui doivent être confisqués à Sellal et Ouyahia

Le procès consacré à l’automobile a permis de lever le voile sur un aspect qui a longtemps alimenté fantasmes et rumeurs populaires : les biens personnels de certains ministres qui ont gouverné des années durant. Au cours

2

Corruption 11:00 | 09-12-2019

DES MOTS POUR LE DIRE
Ouyahia, en 2007, au sujet de la corruption et de la mauvaise gestion

«J’ai un ami, qui est toujours ministre et en poste très important au gouvernement ; lorsque nous parlions de la corruption qui existe au plus haut niveau de l’Etat, il me disait qu’il ne faudrait pas non plus oublier de parler et