Rubrique
Actualités

Quatorze magistrats siègent auprès de la cour internationale de Londres L’Algérie a, désormais, une voix à l’international

Publié par Nawal Imès
le 06.08.2019 , 11h00
1726 lectures
Photo : Samir Sid

Quatorze magistrats algériens, entre juges et experts, vont désormais siéger au sein de la Cour internationale de règlements des litiges à Londres. Ils pourront ainsi faire porter la voix de l’Algérie et défendre ses intérêts dans des conflits à caractère économique ou liés à des questions de droits de l’Homme. Pas d’interférences, néanmoins, avec les affaires de corruption traitées au niveau national.
Nawal Imès - Alger (Le Soir) - L’Algérie dispose, désormais, de sièges au niveau de la Division Moyen-Orient et Afrique du Nord auprès de la cour de règlement des litiges de Londres. Neuf juges et 5 experts juges y seront installés en attendant que la composante d’un second groupe soit validée.
Une véritable réalisation, expliquait, hier lundi, Mustapha Mazouzi, le porte-parole de ladite représentativité. Il s’agit de faire porter la voix de l’Algérie et de défendre ses intérêts à l’international qu’il s’agisse de litiges économiques engageant des entreprises algériennes ou de problématiques liées aux droits de l’Homme.
Placée sous l’égide de l’ONU mais également de l’Union européenne ainsi que d’autres institutions internationales, la cour de Londres permettra aux juges algériens de jouir de la qualification pour porter haut la voix de l’Algérie, mais également de légiférer à l’international.
Il s’agit, pour le porte-parole de la délégation, d’imposer un point de vue et de faire valoir les intérêts nationaux, mais également défendre des valeurs liées à la culture de la paix.
Pas question, néanmoins, d’interférer dans les affaires de justice interne comme celles liées à la corruption et qui défrayent la chronique en ce moment.
Son président, Bahloul Mohamed, explique, à son tour, la chance que représente cette présence des magistrats afin de faire la promotion de la paix mais également tracer une feuille de route qui puisse être fidèle aux valeurs de l’Algérie. Il s’exprimait à l’occasion de la cérémonie de remise des accréditations aux magistrats chargés de la mission de représenter l’Algérie.
N. I.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 11-09-2019

Après Djemaï et Tliba, Ammar Saâdani !

Après Djemaï et Tliba, ce serait au tour du grand «parrain», Ammar Saâdani en l’occurrence, d’être dans le viseur de la justice. Des sources crédibles affirment, en effet, que l’ancien président de l’APN et ex-

2

Actualités 11:00 | 11-09-2019

LE POUVOIR DISPOSÉ À CÉDER SUR CE POINT
Fin de mission pour le gouvernement Bedoui ?

Le pouvoir mène, depuis quelques jours, une véritable offensive, aux plans politique, législatif et institutionnel pour réussir son pari, qu’il sait du reste extrêmement difficile, de tenir l’élection présidentielle avant la fin de l’année. Et face à la gravité de la situation, c’est l’institution militaire qui prend

3

Périscoop 11:00 | 11-09-2019

Quelle mission pour Tebboune ?

4
5

Soit dit en passant 11:00 | 14-09-2019

Chut ! l’APN est en mission