Rubrique
Actualités

Paiement de citoyens contre la signature de formulaires L’Anie n’a reçu aucune plainte

Publié par Abdelhalim Benyellès
le 17.10.2019 , 11h00
1520 lectures
Photo : Samir Sid

A quelques jours de la clôture de la période de la collecte des signatures par les citoyens de formulaire de souscription individuelles, des médias rapportent, ces derniers jours, que des postulants à la présidentielle accusent d’autres postulants à propos d’éventuel paiement de citoyens contre la signature d’un formulaire. Certains titres vont jusqu’à révéler le coût de la signature qui s’élèverait à 5 000 DA. Et que des plaintes auraient été déposées auprès de l’Anie dans certaines communes à l’encontre de ces comportements illégaux.
Abdelhalim Benyellès - Alger (Le Soir) - Questionné à ce propos par Le Soir d’Algérie, Ali Draâ, le chargé de communication de l’Autorité nationale indépendante des élections (Anie), avoue, tout d’abord, que l’information qui circule dans certains médias est «effectivement» parvenue à l’Autorité mais qu’elle la considère comme des «rumeurs sans fondement», arguant que, jusque-là, aucune plainte officielle n’est parvenue aux délégués de wilayas. «C’est de l’intox», réplique-t-il encore.
Plus explicitement, le chargé de communication, joint par téléphone hier, a déclaré que «jusqu’à l’heure actuelle, l’Anie n’a pas de preuve sur ce que rapporte la presse sur les cas avérés d’obtention de signatures individuelles contre paiement des postulants». Et d’ajouter : «Si des postulants s’accusent les uns les autres, l’Anie n’a pas reçu de plaintes à ce sujet.»
L’Anie interdit aux postulants à la candidature à l’élection présidentielle de verser une contrepartie financière à toute personne pour la signature de formulaire de souscription de signatures individuelles. Questionné au sujet des mesures à prendre par l’Autorité nationale indépendante des élections si des cas d’irrégularité s’avèrent prouvés, notre interlocuteur réplique que l’Anie rendra publics au moment opportun les résultats des enquêtes sur les cas signalés et la forme de ces mesures. «Mais nous n’en sommes pas encore là», revient-il à la charge. Il est à noter qu’à moins d’une dizaine de jours de la date limite de dépôt de candidatures, fixée au 25 octobre courant, aucun des prétendants ayant retiré les formulaires de souscription de signatures individuelles n’a encore pris rendez-vous auprès de l’Anie pour y déposer son dossier.
A. B.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 16-11-2019

Comité de campagne d’Abdelmadjid Tebboune
Abdallah Baali démissionnaire ?

L’information s’est répandue telle une traînée de poudre dès jeudi : Abdallah Baali, le directeur de campagne d’Abdelmadjid Tebboune, aurait décidé de claquer la porte suite à des divergences avec le

2

Actualités 11:00 | 17-11-2019

LUTTE CONTRE LA CORRUPTION
Une cinquantaine de walis et de maires ciblés

Les walis et les présidents d'APC constituent finalement l'un des corps les plus ciblés par la