Rubrique
Actualités

Gaïd Salah rappelle le rôle de l’armée «L’ANP accomplira ses missions en toutes conditions et circonstances»

Publié par Kamel Amarni
le 01.09.2018 , 11h00
2020 lectures

Le vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, Ahmed Gaïd Salah, a procédé, jeudi à Ouargla, à l’installation officielle du général-major Hassan Allaïmia comme nouveau chef de la 4e Région militaire et ce, en remplacement du général-major Chérif Abderazzak, admis à la retraite. C’était au deuxième jour de son séjour à Ouargla.
Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - Et comme à chacune de ses sorties sur le terrain, et elles sont vraiment nombreuses, notamment durant la deuxième quinzaine du mois d’août, le patron de l’ANP profitera de l’occasion pour lancer quelques messages. Des messages que Gaïd Salah destine tant à l’adresse du secteur qu’il dirige, à savoir l’institution militaire, qu’à l’adresse de l’opinion publique. Autrement dit, des messages politiques.
C’est ainsi le cas, jeudi à Ouargla d’où le général de corps d’armée tenait, encore une fois, à rappeler «les missions constitutionnelles» de l’armée. Dans une allocution prononcée devant les cadres et personnels de la 4e Région et retransmise en direct, via vidéoconférence pour être suivie par l’ensemble des unités des 4e et 6e Régions, le vice-ministre de la Défense affirmera, en effet que «l’armée nationale populaire, digne héritière de l’Armée de libération nationale, appuyée par le soutien indéfectible de Son Excellence Monsieur le Président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, demeurera attachée à l’accomplissement de ses missions constitutionnelles avec dévouement et compétence et dans toutes les conditions et circonstances». C’est un rappel qui est loin d’être anodin. Surtout quand le patron de l’état-major de l’ANP ajoutera immédiatement après ceci : «Elle (l’armée, Ndlr) ne sera jamais entravée par d’éventuels défis et enjeux. A dire vrai, les enjeux majeurs qui méritent de fournir de laborieux efforts pour les remporter sont l’enjeu de la sauvegarde de l’indépendance de l’Algérie, le renforcement des fondements de sa souveraineté nationale et de son intégrité territoriale et la préservation de la force et de la cohésion de son peuple». En plus clair, l’armée n’évoluera jamais en dehors de son cadre constitutionnel et, en termes plus simples, n’accomplira aucune autre «mission» politique.
Le propos, ici, est destiné à ceux qui, au sein de l’opposition, sollicitent à chaque fois l’armée pour provoquer, ou mener, ou encore superviser «une transition». A l’approche de la présidentielle, et au regard de l’état de santé du patron d’El-Mouradia, de tels «rappels» ne sont nullement, en effet, de simples exercices oratoires de circonstance. «Nous sommes clairement conscients que l’Algérie demeure toujours confrontée à de multiples défis qu’elle doit gagner. Sur ce, l’Armée nationale populaire s’estime porteuse d’un message nationaliste noble aux portées historiques, voire prospectives et se voit toujours mobilisée au service de son peuple et de sa patrie.»
En balisant ainsi la voie et en rappelant le rôle assigné à l’institution, Gaïd Salah abordera, ensuite, le volet lié à la sécurité nationale. Il dira à ce propos que «les hommes de l’Armée nationale populaire, digne héritière de l’Armée de libération nationale, sont amplement engagés à défendre nos frontières terrestres, nos eaux territoriales et notre espace aérien. Certes, c’est une lourde responsabilité qui exige de ces hommes de maîtriser parfaitement les impératifs de l’accomplissement adéquat des missions assignées et de veiller à améliorer leurs compétences, de forger leur savoir-faire et de développer leur habileté et capacités professionnelles».
Le vice-ministre de la Défense insistera sur la professionnalisation de l’armée. «Telles, dira-t-il encore, sont les véritables qualités que nous veillons à promouvoir chez les cadres d’aujourd’hui et de demain, avec lesquels nous comptons prendre le cap de la modernisation de notre armée et de sa mise rationnelle et graduelle sur les rails du professionnalisme qui, comme vous le savez, constitue de longs pas de qualité franchis déjà par nos forces armées sur plus d’un niveau. Ceci augure assurément de notre capacité à franchir d’autres étapes, et nous les franchiront certainement car nous avons de grandes ambitions et des aspirations professionnelles légitimes que nous persévérons à concrétiser sur le terrain et en toutes circonstances et conditions.»
Il est enfin à prévoir d’autres sorties sur le terrain du chef d’état-major dans les tout prochains jours.
K. A.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 22-09-2018

ALGER-PARIS
Nouvelles tensions diplomatiques

Irritée par les comportements de Paris, Alger a, à l'évidence, décidé de ne plus rester les bras croisés. Entre les deux capitales, la tension est désormais très perceptible, et l'Algérie est quant à elle bien décidée à crever l'abcès lors de la réunion de la Comefa qui

2

Actualités 11:00 | 23-09-2018

ALGÉRIE-FRANCE
Les clefs de cette nouvelle crise

Même si elle ne s’exprime pas encore officiellement, la colère gronde à Alger en raison des récents évènements survenus avec Paris. Le retrait des policiers chargés de la surveillance de notre représentation en France et les «révélations» de l’ancien ambassadeur français en Algérie ont jeté un froid sans précédent et soulevé un certain nombre d’interrogations. Dans ce contexte, la sortie médiatique de Bernard Bajolet est perçue comme l’un des faits les plus retentissants compte tenu de la quantité