Rubrique
Actualités

Gaïd Salah avertit contre toute tentative d’entrave : «L’ANP veillera à la sécurisation totale de ces élections»

Publié par Kamel Amarni
le 10.12.2019 , 11h00
4261 lectures

L’armée tient à rappeler, par la voix de son premier responsable, le chef de l’état-major et vice-ministre de la Défense nationale, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, qu’elle veillera à une sécurisation totale de l’élection présidentielle d’après-demain, jeudi. Une question sur laquelle l’institution se veut intraitable.
Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - Il s’agit d’un engagement fort et solennel, pris dès le début de la crise et réitéré à chacune des étapes de ce processus auquel l’armée accorde la plus haute importance parce que décisif et déterminant pour la stabilité, la sécurité et la survie même du pays. «De prime abord, il m’appartient de dire que les élections du 12 décembre 2019 traceront les repères de l’Etat algérien nouveau auquel ont tant aspiré les générations de l’indépendance.»
C’est ainsi d’ailleurs que Gaïd Salah a entamé son discours d’hier lundi, prononcé à l’occasion d’une visite de travail effectuée au Commandement de la Gendarmerie nationale. Le vice-ministre de la Défense ira droit au but. Il affirmera, en effet : «Je tiens à souligner que ces élections constituent une phase d’une extrême importance dans le parcours de l’édification de l’Etat de droit et pour amener notre pays vers une nouvelle phase aux horizons prometteurs où le peuple algérien jouira des richesses de son pays et réalisera ses ambitions légitimes pour une vie digne.» Un Etat, ajoutera Gaïd Salah, «dont les gloires seront façonnées par ses enfants dévoués et fidèles au message de leurs vaillants ancêtres, loin de toutes les formes de désinformation, de propagande et de mensonges que propagent certaines parties qui guettent la sécurité de l’Algérie et la quiétude de son peuple, qui ne s’intéressent qu’à leurs intérêts étroits.» Allusion faite, ici, à des parties hostiles aux élections, dont certaines redoublent de férocité à l’approche de l’échéance électorale.
«A ce titre précisément, prévient le chef d’état-major, l’Armée nationale populaire, digne héritière de l’Armée de libération nationale, qui a souvent mis en garde contre les complots et les machinations qui se trament contre l’Algérie et son peuple, restera toujours prête à faire face à tous ceux qui complotent contre la patrie et qui lui veulent du mal, soutenue dans cette noble mission par le vaillant peuple algérien.
Ce peuple authentique qui a vécu et souffert des affres du colonialisme tyrannique et a subi, aux côtés de son armée, les affres des années de braise. Il a pu transcender les moments difficiles et obscurs de son histoire et ne manquera certainement pas de surmonter cette phase également ( …) Un peuple à la volonté solide et à la ferme détermination, que nulle entité, aussi grande qu’elle soit, ne pourra manipuler, induire en erreur ou tromper afin de mettre en œuvre ses projets et ses desseins sournois et abjects.» Le vice-ministre de la Défense qui affirme que l’ANP demeurera «le gardien protecteur de cette terre bénie», en accomplissant ses missions constitutionnelles classiques, poursuivra, en même temps, la mission exceptionnelle qu’elle s’est assignée pour faire face à cette crise sans précédent que vit le pays depuis presque une année. «Je tiens à souligner, encore une fois, affirmera-t-il à ce propos, que le Haut Commandement de l’Armée nationale populaire poursuivra son accompagnement du peuple algérien et des institutions de l’Etat, jusqu’au déroulement de l’élection présidentielle, à travers son appui total aux sincères efforts consentis afin d’aboutir de nouveau à la renaissance et au progrès de l’Algérie (…)». Et à seulement quarante-huit heures du rendez-vous décisif de l’élection présidentielle de jeudi, Gaïd Salah tenait particulièrement à mettre en garde contre toute tentative d’entrave au bon déroulement de l’opération. Clairement, il dira en effet : «Je tiens à souligner, encore une fois, que j’ai donné des instructions fermes à l’ensemble des composantes de l’Armée nationale populaire et des services de sécurité portant sur la nécessité de faire preuve des plus hauts degrés de vigilance et de disponibilité, et de veiller à garantir une sécurisation totale de ces élections afin de permettre aux citoyens, à travers tout le pays, d’accomplir leur droit et devoir électoral dans un climat de sérénité et de quiétude et de faire face, avec la force de la loi, à quiconque tenterait de cibler et perturber la sérénité de cette journée décisive dans le parcours de l’Algérie et troubler ce rendez-vous électoral important et décisif et ce, dans le cadre de l’immense responsabilité nationale que nous sommes fiers d’assumer pour sauvegarder la sécurité et la stabilité de notre pays qui mérite, aujourd’hui et chaque jour, que nous le protégions en toutes circonstances et quels qu’en soient les sacrifices consentis (…)».
Dans cette opération de sécurisation, le corps de la gendarmerie est appelé, de par sa nature, à en assumer une importante part, et c’est ce qu’affirme le patron de l’ANP, d’ailleurs. «Je tiens à parler plus particulièrement du corps de la Gendarmerie nationale qui contribue efficacement dans le maintien de la sécurité et la stabilité dans notre pays, en tant que trait d’union extrêmement important avec le peuple. Notamment dans les zones rurales et suburbaines, où les éléments de la Gendarmerie nationale sont en contact quotidien avec leurs concitoyens, ce qui requiert de la Gendarmerie nationale, en coordination avec les unités de l’Armée nationale populaire et les différents corps de sécurité, de prendre toutes les dispositions afin de sécuriser totalement les centres et bureaux de vote à travers toutes les régions du pays, ainsi que les bureaux itinérants dans les régions reculées, afin de garantir la réussite de la prochaine présidentielle, au service de la patrie et de son intérêt suprême.» Gaïd Salah rendra, au passage, un vibrant hommage aux citoyens des zones reculées, au Sud notamment, qui ont entamé, hier lundi, l’opération électorale au niveau des bureaux itinérants comme le stipule la loi électorale. Il ne manquera pas, enfin, d’appeler à une participation massive, des jeunes notamment, au rendez-vous de jeudi prochain : « Nous sommes pleinement convaincus que vous, enfants de ce peuple patriotique et authentique, qui présentez la fierté de l’Algérie, marquez aujourd’hui, par votre participation massive à ce rendez-vous électoral important, voire décisif, une grande épopée au service de votre patrie l’Algérie. (…) Aussi, cette présidentielle mérite que les enfants de tout le peuple algérien lui accordent toute l’attention et l’importance, à travers une participation forte et massive à ces élections.» Gaïd Salah estimant, en effet, que dans la vie des nations, il a toujours existé des générations qui se donnent rendez-vous avec le destin, pour façonner leur propre histoire et leur propre avenir.
K. A.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 26-01-2020

Son nom est cité dans plusieurs dossiers
Les hommes d’affaires enfoncent Saïd Bouteflika

Le nom de Saïd Bouteflika est revenu de manière récurrente lors de plusieurs auditions auxquelles ont été soumis les hommes d’affaires incarcérés dans le cadre de la lutte anti-corruption. Des sources concordantes indiquent

2

Actualités 11:00 | 27-01-2020

ELLES CONCERNENT 5 PAYS DE LA MÉDITERRANÉE
Enquêtes sur les biens immobiliers des hommes d’affaires

Les enquêtes judiciaires en cours sur les avoirs acquis par les hommes d’affaires durant la période Bouteflika ne se limitent pas au territoire national, a-t-on appris de sources proches des dossiers des concernés. Les juges en charge de ces affaires ont dépêché plusieurs commissions rogatoires dans cinq pays du pourtour méditerranéen. Les pays en question sont :