Rubrique
Actualités

PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES Le FMI revoit en baisse ses prévisions de croissance algérienne

Publié par Lyas Hallas
le 11.10.2018 , 11h00
358 lectures

Le Fonds monétaire international a revu en baisse ses prévisions de croissance mondiale pour cette année et l’an prochain. En ce qui concerne l’Algérie, la croissance prévue en juillet dernier à 3% pour cette année 2018 est révisée à 2,5% par l’institution de Breton Woods.
Le rapport semestriel sur les perspectives de l’économie mondiale publié mardi par le Fonds monétaire international en marge de l’assemblée générale de l’institution tenue à Bali en Indonésie, les tensions commerciales et turbulences dans certains pays émergents sapent la croissance mondiale. «Les récentes statistiques montrent un affaiblissement tant du commerce international, que de l’activité manufacturière et de l’investissement», s’inquiète le rapport de l’institution multilatérale. Et de s’interroger sur la capacité de réaction des différents gouvernements si une crise ou une récession survient : «Les mécanismes de coopération multilatérale en matière de politique mondiale sont sous tension, notamment dans le commerce et doivent être renforcés. Les gouvernements disposent de moins de munitions budgétaires et monétaires que lorsque la crise financière mondiale a éclaté il y a dix ans». Or, une telle situation impacterait forcément la demande sur l’énergie, notamment le pétrole et le gaz et donc les économies des pays exportateurs de pétrole. En ce qui concerne l’Algérie, la croissance économique pour 2018 prévue en juillet dernier à 3% est ainsi révisée à 2,5% dans les projections du FMI. Le rapport, qui maintient ses prévisions pour la croissance du PIB algérien en 2019 à 2,7%, prévoit une inflation plus forte avec 6,7% (6,5% en 2018). Idem pour le chômage qui augmentera de sept dixièmes de point en 2019 à 12,3%, il devrait s’établir à 11,6% en 2018 selon les pronostics des économistes de l’institution. Dans ce contexte, il convient de rappeler que la Loi de finances pour 2018 a été élaborée sur la base d’un cadrage macroéconomique prudent mais, beaucoup plus optimiste que les prévisions du FMI. Ce texte se base sur un prix du pétrole à 50 dollars le baril, un taux de croissance de 2,6%, et un taux d’inflation de 4,5%.
L. H.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 15-10-2018

ACCUSÉS DE «CORRUPTION ET D’ENRICHISSEMENT ILLICITE»
Cinq généraux-majors en prison

Coup de tonnerre, hier dimanche, avec l’annonce de la mise sous mandat de dépôt de six officiers supérieurs de l’armée, cinq généraux-majors et un colonel, tous

2

Périscoop 11:00 | 15-10-2018

Ce n’est pas encore fini pour la France

Si la France risque de perdre le marché algérien des céréales, par contre elle maintient une certaine «influence» encore. En effet, c’est une entreprise française, en l’occurrence