Rubrique
Actualités

BLIDA Le limogeage du wali sur toutes les lèvres des citoyens

Publié par Mohamed Belarbi
le 05.09.2018 , 11h00
2754 lectures

Son éviction, annoncée officieusement dans la rue il y a quelques jours déjà, est désormais une réalité incontournable. Le wali de Blida, Mostefa Layadhi, a été relevé de ses fonctions une année après son installation. La décision a été rendue publique lundi soir.
Si les raisons de ce limogeage n’ont pas été avancées de manière officielle, chacun va avec ses palabres. Pour d’aucuns, c’est en raison d’une mauvaise gestion dans l’affaire du choléra où l’on déplore deux morts alors que pour d’autres, c’est son comportement «navrant» envers les citoyens qui a été derrière cet écartement. Sur les réseaux sociaux, les centaines de commentaires défilant sur la Toile restent quelque peu mitigés mais un grand nombre parmi les facebookeurs a apprécié la décision de son évincement. Certains ont été jusqu’à dire ouf alors que d’autres se sont contentés d’applaudir et de regretter, dans le sillage, son prédécesseur Abdelkader Bouazgui, aujourd’hui ministre de l’Agriculture.
Certains médias ont fait le lien avec le refus du désormais ex-wali de Blida de laisser une malade atteinte du choléra s’approcher de lui lors de sa visite à l’hôpital de Boufarik. Un geste considéré alarmant par le citoyen lambda. Cependant, l’ex-wali avait mis l’accent, juste à l’entrée de l’hôpital, sur la nécessité de l’isolement des malades pour empêcher la contagion d’où son refus de laisser la patiente s’approcher de lui et par voie de conséquence de l’assistance qui l’entourait. Au passage, il convient de noter que tous les malades atteints de choléra ont quitté hier l’hôpital de Boufarik. Pour rappel, Mostefa Layadhi n’est pas le premier à subir une révocation du poste de wali de Blida. Avant lui, c’était Mohamed Bouricha, décédé le 22 janvier 2016, et qui a fait les frais avant lui. Il a été relevé de son poste au mois de mai 2006 suite au scandale des factures surfacturées pour lequel il a été poursuivi. Cependant, le vœu le plus cher des habitants de Blida est qu’il soit nommé aujourd’hui un successeur à même de relever le défi pour hausser la wilaya de Blida au rang des wilayas qui ont connu un essor dans le développement aussi bien économique que culturel d’autant que Blida en possède tous les atouts.
M. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 15-11-2018

FLN
Ould-Abbès passe la main

Le secrétaire général du Front de libération nationale, Djamel Ould-Abbès, a été victime d’une attaque cardiaque, dans la matinée d’hier, qui avait nécessité son évacuation à l’hôpital militaire de Aïn Naâdja, à Alger. Immédiatement pris en charge, il a quitté l’hôpital, en fin de matinée,

2

Périscoop 11:00 | 18-11-2018

Arrestation d’un ex-maire et député

L’ancien maire de Chelghoum-Laïd, qui a fait un seul mandat avant de passer comme député au nom d’un parti islamiste, a acheté, il y a quelque temps, une bâtisse (ancienne école privée) mais dont les actes

3

Soit dit en passant 11:00 | 15-11-2018

Jihad, Islam, Oussama, Saddam…(1)

4

Actualités 11:00 | 18-11-2018

FLN

Ould-Abbès toujours secrétaire général

5

Soit dit en passant 11:00 | 18-11-2018

Raser sa barbe ? Pas question !