Rubrique
Actualités

FLN Le ministère de l’Intérieur rejette la liste du bureau politique de Djemaï

Publié par Ilhem Tir
le 25.08.2019 , 11h00
6558 lectures
Le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales vient de rejeter la liste du bureau politique du FLN, une opportunité de plus pour les contestataires du secrétaire général Mohamed Djemaï pour faire aboutir leur mouvement de redressement. D’ailleurs, une déclaration sera rendue publique aujourd’hui.
Comme prévu, la liste du BP du FLN triturée par l’actuel SG du vieux parti ne passe pas. Le ministère de l’Intérieur a notifié son rejet pour cette liste jeudi dernier en application de l’article 36 de la loi organique relative aux partis politiques qui stipule que «tous changements qui interviennent conformément aux statuts et au règlement intérieur du parti, dans l’organisation et la composition des organes dirigeants ainsi que toute modification des statuts, font l’objet, dans les trente jours qui suivent, d’une notification au ministre chargé de l’Intérieur, pour validation».
La nouvelle liste du BP qui compte 34 membres au lieu de 24 a été donc rejetée.
Le nouveau SG a voulu jouer sur le facteur temps pour déposer sa liste en dernière minute espérant qu’elle sera validée, sans succès. Cette information qui a réjoui les redresseurs, a accentué leur passage en action aujourd’hui.
Composé exclusivement de membres du comité central, ce nouveau mouvement de redressement vient d’être rejoint, en outre, par de nombreux mouhafedhs et de personnalités nationales et dévoilera sa déclaration avec en ligne de mire le départ de Mohamed Djemaï.
Ce dernier faisant face à une sérieuse contestation depuis son élection le 30 avril dernier, serait dans l’obligation de revoir non seulement sa liste pour le bureau politique dans les plus brefs délais mais également de composer avec ses détracteurs pour minimiser leur action.
Il misera également sur l’apport de ses conseillers, Fodil Saâdedine et Frikha Amar notamment. Alors qu’il tente de replacer son parti dans le but de se faire accepter lors d’une éventuelle session de dialogue politique, le secrétaire général du FLN doit d’abord sauver son poste.
Des militants du FLN prévoient son départ sous peu «les jours de Djemaï sont désormais comptés, et son départ n’est qu’une question de temps». L’on parle avec insistance de la tenue dans les tout prochains jours d’une session extraordinaire du comité central.
Le rejet de la liste du BP par le ministère de l’Intérieur accélérerait les choses apparemment.
Ilhem Tir

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 19-09-2019

La «chkara» au cœur d’une guerre sans précédent
Tliba et le fils Ould-Abbès s’accusent mutuellement

Tliba et le fils Ould-Abbès s’entredéchirent à distance pour tenter d’avoir le dernier mot dans une affaire de corruption où ils risquent de se voir condamner à plusieurs années de prison. 9 septembre 2019. La lutte anti-corruption déclenchée au lendemain de la chute du régime Bouteflika se poursuit inexorablement et s’arrête ce

2

Actualités 11:00 | 18-09-2019

2 EX-PREMIERS MINISTRE, 14 ANCIENS MINISTRES, DES WALIS, 3 P-DG DE BANQUE ET 12 HOMMES D’AFFAIRES Y SÉJOURNENT
La prison d’El-Harrach s’adapte à ses nouveaux pensionnaires

L’afflux important de nouveaux détenus au pénitencier d’El-Harrach a contraint les autorités compétentes à procéder à des réaménagements et à la prise de décisions qu’impose désormais la nouvelle situation. Une situation incroyable, difficile à imaginer quelques mois auparavant et qui fait par conséquent peser une très grosse