Voir Tous
Rubrique
Actualités

Il appelle à l’instauration d’un climat favorable Le PLJ pour un dialogue sérieux

Publié par Karim Aimeur
le 16.12.2019 , 11h00
632 lectures
Le Parti de la liberté et de la justice (PLJ) a accueilli favorablement «la disponibilité du Président élu à engager le dialogue avec le Hirak afin de tourner la page du passé et sortir du blocage actuel».
Dans un communiqué rendu public hier, suite à une réunion du bureau national, selon le parti, la formation de Mohamed Saïd a souligné que «ce dialogue doit s'étendre à l'ensemble des forces politiques et sociales actives». «De même, le PLJ estime que l'instauration d'un climat favorable à la réussite de ce dialogue implique la prise immédiate de mesures d'apaisement portant notamment sur la libération des détenus d'opinion, l'ouverture de l'espace médiatique et la levée d'entraves à l'exercice des libertés», a ajouté le parti, insistant sur l'urgence d'une nouvelle approche dans la recherche positive de l'instauration du dialogue avec le Hirak devenu un acteur incontournable dans le paysage politique national.
Le parti a réitéré son attachement à un dialogue sérieux et responsable en tant que seule voie menant à la construction du consensus national requis pour la solution des crises qui secouent le pays. Il justifie qu’il n'a pas pris part au processus électoral du 12 décembre «dès lors qu'il n'a pas été le couronnement d'un consensus national permettant la satisfaction des revendications populaires légitimes relatives au changement radical des mécanismes et des pratiques du pouvoir, et au renouvellement de la classe politique sur la base de la compétence, de l'intégrité et de l'abnégation».
Le PLJ a pris également acte des engagements annoncés par Tebboune au cours de sa campagne électorale ou pendant sa dernière conférence de presse. «Il souhaite que l'exécution de ces engagements publics trouve le soutien nécessaire en premier lieu et sans délai au sein des rouages et des institutions de l'Etat. Il y va de la crédibilité du nouveau locataire d'El-Mouradia et du sort de la difficile mission qu'il assumera tout au long de son mandat», a-t-il expliqué. Concernant l’absence des élections en Kabylie, le PLJ affirme qu’il s'agit là d'un fait inquiétant qu'il convient de traiter avec la sagesse voulue afin de préserver la cohésion et l'unité nationales.
Karim A.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 01-12-2021

Tripoli au secours de Rabat
Grosses manœuvres contre l'Algérie

Des informations sensibles se bousculent depuis dimanche soir au sujet du retrait de la candidature de la Libye du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA). Une manœuvre dangereuse liée de près aux desseins hostiles contre l’Algérie. Tout part d’une information diffusée dimanche soir par des médias proches du palais royal marocain qui livrent

2

Actualités 11:00 | 02-12-2021

C’ÉTAIT EN 1963, À JÉRUSALEM
Quand les juifs d’Algérie étaient jugés par Israël

Une histoire peu connue du public a lourdement entaché l’histoire de la communauté juive d’Algérie confrontée à un procès peu ordinaire pour ne pas avoir rejoint en masse Israël après l’indépendance de l’Algérie. C’était en 1963, à Jérusalem…

3
4
5

Soit dit en passant 11:00 | 01-12-2021

Personne ne sait, mais tous appliquent !