Rubrique
Actualités

Alors que les cours du pétrole remontent en cours d'échanges européens Le prix du panier de l'Opep connait un léger repli

Publié par Rym Nasri
le 12.09.2018 , 11h00
448 lectures

Le prix du panier de référence du brut de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) s'est établi jeudi dernier, à 72,03 dollars le baril, contre 72,10 dollars la veille. Ce léger repli mentionné par cette organisation sur son site web, intervient au même temps où les cours du pétrole remontaient, en cours d'échanges européens. Ces mêmes prix avaient nettement reculé la veille, à cause des craintes de la demande mondiale provoquées par la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait ainsi 72,56 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, soit une hausse de 28 cents par rapport à la clôture de mercredi. Le baril de «light sweet crude» (WTI) pour le contrat de septembre prenait de son côté, 15 cents à 67,09 dollars une heure après l’ouverture du New York Mercantile Exchange (Nymex). «Depuis début juillet, le pétrole suit le même schéma: de légers gains sur plusieurs jours qui sont effacés en une correction marquée d'une séance», décrit un analyste, cité par l’APS.
Mercredi dernier, le prix du Brent est tombé à son plus bas depuis trois semaines pour atteindre 71,65 dollars. Idem pour le WTI qui a atteint 66,32 dollars, à son plus bas depuis un mois et demi. A l’origine, une baisse hebdomadaire moins marquée que prévu des réserves américaines de brut. «Ce qui peint le tableau d'une demande en berne», a commenté un autre analyste. Même les importations chinoises de pétrole ont connu une croissance décevante. «Les taxes que s'infligent les Etats-Unis et la Chine pourraient peser sur les importations chinoises de gaz et de pétrole dans le futur, puisque les Etats-Unis connaissent la croissance la plus marquée sur ces deux marchés», ont commenté encore des analystes. Le conflit commercial qui oppose les deux géants économiques participe à l'incertitude du marché du pétrole, qui craint de voir une partie de la demande mondiale s'évaporer.
En effet, la Chine a annoncé mercredi dernier, qu'elle imposerait des droits de douane de 25% visant 16 milliards de dollars supplémentaires de produits américains, rendant coup pour coup à l'administration américaine qui avait fait une annonce similaire la veille. Les vingt-quatre pays producteurs Opep et non Opep pour rappel, ont convenu le 23 juin dernier à Vienne de limiter à 100% leur niveau de respect des engagements pris dans le cadre de l’accord de baisse. Celui-ci vise à retirer du marché 1,8 million de barils/jour, soit 1,2 million barils/jour pour les membres de l’Opep et 0,6 million barils/jours pour les producteurs hors Opep.
Les pays participants à la déclaration de coopération ont atteint un niveau de conformité de 121% en juin 2018. La prochaine réunion de l'Opep est prévue pour la dernière semaine de septembre à Alger.
Synthèse R. N.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 18-11-2018

Arrestation d’un ex-maire et député

L’ancien maire de Chelghoum-Laïd, qui a fait un seul mandat avant de passer comme député au nom d’un parti islamiste, a acheté, il y a quelque temps, une bâtisse (ancienne école privée) mais dont les actes

2

Périscoop 11:00 | 19-11-2018

Nouveau mandat de dépôt dans l’affaire «El Bouchi»

Le Such (subdivisionnaire de l’urbanisme, de la construction et de l’habitat) de Bir-Mourad-Raïs fait l’objet d’un mandat de dépôt depuis jeudi dernier, rapportent des sources informées.

3

Soit dit en passant 11:00 | 19-11-2018

Adieu Monsieur le professeur…

4

Actualités 11:00 | 18-11-2018

FLN

Ould-Abbès toujours secrétaire général

5

Soit dit en passant 11:00 | 18-11-2018

Raser sa barbe ? Pas question !