Rubrique
Actualités

L’éditorial d’El Djeich rappelle la position de l’armée «Le processus électoral ne saurait être remis en cause»

Publié par Kamel Amarni
le 07.11.2019 , 11h00
1019 lectures

L’armée a, une nouvelle fois , exprimé son attachement à la tenue et à la réussite du rendez-vous électoral du 12 décembre prochain qu’elle considère, au demeurant, comme « la seule issue pour la sortie de la crise » politique que traverse le pays depuis le début de l’institution. La position de l’armée sur cette question a été rappelée, en effet, à travers, cette fois, l’éditorial de son organe central, la revue El Djeïch.
Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - Dans sa dernière édition pour le mois de novembre 2019, parue hier mercredi, El Djeïch consacre l’intégralité de son très officiel éditorial à la question de la présidentielle, réaffirmant, avec force, les engagements maintes fois réitérés par le vice-ministre de la Défense, chef de l’état-major de l’ANP, quant à l’absolu nécessité de tenir cette présidentielle. 
Ainsi, écrira El Djeïch, « il est attendu de nous tous, alors que nous sommes à l’orée d’une nouvelle étape historique où seront posés les jalons d’une Algérie nouvelle, de placer l’intérêt suprême de la patrie au-dessus de tout et de laisser de côté tout ce qui serait susceptible de nous mener vers la division et la dispersion des efforts. C’est là une certitude qu’en de telles conjonctures exceptionnelles, l’intérêt de l’Algérie, de son peuple et son devenir requiert de chacun de nous d’apporter sa contribution au succès du rendez-vous électoral des présidentielles en toute conviction et sans hésitation, dès lors qu’il représente la seule issue pour la sortie de crise » . 
En proclamant que le scrutin du 12 décembre représentait « la seule issue pour la sortie de crise », l’armée signifie, là, qu’elle pèsera de tout son poids pour faire aboutir cette élection, en même temps qu’elle réaffirme, au besoin une nouvelle fois, son rejet ferme et irréversible de toute autre forme de transition. A bientôt un mois du rendez-vous de la présidentielle, et à la veille du lancement de la campagne électorale, il avertit que « le processus électoral ne saurait être remis en cause ». L’éditorialiste d’El Djeïch écrira à cet effet qu’« à travers l’ensemble du territoire de notre chère patrie, le peuple est conscient de l’importance cruciale de ces élections présidentielles, tout comme il est pleinement convaincu qu’elles seront différentes de tous les précédents rendez-vous organisés sous l’ère précédente, que toutes les conditions sont réunies pour qu’elles aient lieu à la date fixée , le 12 décembre prochain, et qu’elles déboucheront sur l’élection d’un nouveau président de la République qui prendra sur lui de concrétiser les espoirs du peuple, en particulier les jeunes qui aspirent à une Algérie nouvelle ». Une Algérie, poursuit l’éditorialiste, qui « aura opéré une rupture définitive avec les pratiques du passé mises en œuvre par la bande afin de démoraliser le peuple et, à ce titre, prévient-il encore, le processus électoral ne saurait être remis en cause dès lors qu’il a reçu l’assentiment du peuple et que ce dernier est déterminé à le mener jusqu’au bout ». Cela étant, ajoutera l’organe central de l’armée, « malgré les provocations et les campagnes tendancieuses, les ennemis de la patrie ne pourront arrêter le cours de l’Histoire, ni le train de l’espoir qui est sur le point d’arriver à sa destination finale ». Il est, immédiatement après, rappelé la vive mise en garde du chef d’état-major , Ahmed Gaïd Salah qui, la semaine dernière, affirmait sans ambages : « Nous mettons en garde, aujourd’hui, quiconque tente de perturber et troubler la sérénité de cette importante échéance .» 
Saisissant l’occasion de la commémoration du 65e anniversaire de la Révolution du 1er Novembre, El Djeïch conclura son éditorial, intitulé, d’ailleurs, « Les héros seuls font l’Histoire », que « tout comme notre pays avait hier triomphé durant la Révolution libératrice grâce aux efforts et à la loyauté des jeunes ainsi qu’à leur volonté et détermination sans faille , ainsi qu’au serment fait de ne jamais dévier de l’objectif tracé, l’Algérie triomphera aujourd’hui encore grâce au peuple et aux jeunes en particulier , qui ont pleine conscience de l’étape cruciale que traverse le pays et de l’ampleur des défis auxquels il est confronté ».  C’est dire le degré d’importance qu’accorde l’armée au rendez-vous du 12 décembre.
K. A.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 16-11-2019

Comité de campagne d’Abdelmadjid Tebboune
Abdallah Baali démissionnaire ?

L’information s’est répandue telle une traînée de poudre dès jeudi : Abdallah Baali, le directeur de campagne d’Abdelmadjid Tebboune, aurait décidé de claquer la porte suite à des divergences avec le

2

Actualités 11:00 | 17-11-2019

LUTTE CONTRE LA CORRUPTION
Une cinquantaine de walis et de maires ciblés

Les walis et les présidents d'APC constituent finalement l'un des corps les plus ciblés par la