Rubrique
Actualités

APRÈS L’INCARCÉRATION DU PATRON DU GROUPE CONDOR Le projet Peugeot d’Oran sera-t-il impacté ?

Publié par Fayçal Moulay
le 13.08.2019 , 11h00
2598 lectures

Avec la décision du juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed de placer en détention provisoire le patron du groupe Condor, beaucoup à Oran se sont rappelés que ce groupe fait partie de l’actionnariat du projet de montage automobile « Peugeot Citroën production Algérie, (PCPA) ».
Ce projet, qui a vu le démarrage, le mois dernier, de la construction des bâtiments de l’usine implantée dans la commune de Oued Tlelat (wilaya d’Oran), a connu déjà beaucoup de retard comme l’avait dit le représentant de la région Mena pour le groupe Peugeot- Citroën.
Ce projet a plusieurs actionnaires algériens, comme Condor, Palpa Pro et l’entreprise publique de machines-outils PMO, et la question qui se pose est de savoir si l’incarcération du patron de Condor va impacter le projet Peugeot-Citroën en Algérie. D’autres entreprises algériennes se sont retrouvées dans les mêmes situations depuis les débuts du Hirak, avec l’incarcération de leurs gestionnaires et dirigeants, dans des affaires de corruption, de dilapidation des deniers publics, de financement occulte de campagne électorale... L’Etat a dit que la pérennité des entreprises serait assurée. Le projet va-t-il être touché après déjà des retards dans le démarrage des travaux, le groupe Peugeot saura certainement tout faire pour que le site démarre comme prévu.
F. M.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 19-01-2020

Tebboune revoit le protocole officiel

Le Président Abdelmadjid Tebboune revoit le protocole en termes d’accueil des invités étrangers. C’est, en effet, au niveau du Palais d’El-Mouradia, siège de la présidence de la République, que Tebboune accueille de manière

2

Actualités 11:00 | 18-01-2020

Communication et rapports avec la presse
Tebboune instaure de nouvelles traditions

Abdelmadjid Tebboune ambitionne de laisser son empreinte dans un domaine où ses prédécesseurs ont peu brillé : celui de la communication. Il rencontrera ce mardi 21 janvier une délégation de responsables de médias privés et publics, prélude