Voir Tous
Rubrique
Actualités

ALGER Le protocole sanitaire largement négligé

Publié par Abdelhalim Benyellès
le 28.11.2021 , 11h00
7 lectures
©PPAgency

Bavette presque totalement absente, aucune mesure de distanciation sociale n’est observée, même au niveau du portail d’accès aux centres de vote. Pas la moindre condition n’est exigée aux votants, hier, à Alger. Autant dire que les votants ne sont soumis à aucune condition de respect du protocole sanitaire ni aux normes exigées par les instances sanitaires de lutte contre la propagation de la Covid-19. Le décor est similaire partout et à chaque coin du centre de vote. Pis encore, même les bureaux de vote et leurs représentants ne font pas exception.
Abdelhalim Benyellès - Alger (Le Soir) - Une virée à travers les quelques bureaux de vote, hier à Alger-Centre, à l’occasion de la tenue du scrutin des élections locales, donne à voir une situation totalement contraire aux mesures de respect du protocole sanitaire. Dans tous les centres de vote visités, aucun signe de respect des règles sanitaires n’est perceptible. Les votants ne sont pas munis de masque de protection, de même que le personnel en charge de la gestion de l’opération de vote. Pis encore, des groupes de personnes, regroupés dans la cour, bavardent longuement cigarette à la main. Il suffit d’engager le pas pour accéder au centre de vote sans bavette pour se rendre compte qu’aucune condition n’est imposée dans le sens du respect du protocole sanitaire contre la Covid-19.
Entre 11h et midi, les bureaux ne désemplissent pas dans les centres de vote aux alentours de la place Aïssat-Idir et même un peu plus loin dans les quartiers de Belouizdad. Bien au contraire, l’animation est fort remarquée, contrairement au début de la matinée. Mais ce qui est frappant, c’est le non-respect des règles barrières contre la propagation du virus corona. Et si aucune exigence n’est imposée aux votants conformément aux appels des instances sanitaires, parmi le personnel d’encadrement de l’opération de vote, le badge est certes présent mais la bavette est carrément absente. Et le plus averti le remarque assez bien. Questionnée à ce sujet, la cheffe de centre de l’école Bilal-Habchi, à proximité de la rue Hassiba-Ben-Bouali, réplique avec spontanéité qu’« aucune instruction ne nous est parvenue dans ce sens».
Peu avant midi, l’animation est perceptible au niveau des cours des centres de vote mais aucun signe ne révèle la menace de la situation sanitaire de la Covid-19. Même autour des urnes, la bavette était la grande absente, hier, puisque même les membres des bureaux de vote se sont abstenus d’obéir à la règle de distanciation sociale. Les votants sont presque collés les uns aux autres dans certains bureaux à l’exemple de l’école Mohamed-Mada, non loin de la place Aïssat-Idir, où des personnes, parmi lesquelles des représentants de candidats et des votants, se côtoient sans aucune gêne. Un tour à travers les couloirs du centre de vote de l’école Aïssat-Idir qui mènent aux bureaux de vote montre des électeurs circulant, cigarette à la main, prendre le chemin des urnes sans la moindre retenue.
Autant dire que tous les appels à la vigilance réitérés par les instances sanitaires, dans le but de prémunir les citoyens contre les dangers de la propagation du virus dans une conjoncture marquée par la montée sensible des contaminations que révèlent les derniers chiffres, n’ont pas été respectés par les organisateurs du scrutin des municipales, hier samedi 27 novembre, à Alger.
A. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 19-01-2022

L'aveu de De Mistura

Lors d'une rencontre avec les représentants de la jeunesse sahraouie dans les camps de réfugiés de Tindouf, le représentant personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara Occidental a avoué

2

Soit dit en passant 11:00 | 19-01-2022

Les effets d’un shoot aux hydrocarbures !

Le baril de pétrole a ramé sec pour remonter la pente, avec la pandémie, pendant qu’ailleurs