Rubrique
Actualités

RCD Le secrétariat national profondément remanié

Publié par Mohamed Kebci
le 10.08.2019 , 11h00
3135 lectures

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie estime que sa participation au sein des forces de l’alternative démocratique « procède d’un choix stratégique et dont l’objectif reste le rassemblement des forces du progrès et la recherche des conditions idoines pour la constitution d’un nouveau contrat social ». Dans un communiqué sanctionnant la réunion, hier vendredi, de son secrétariat national, le parti de Mohcine Belabes considère ainsi que la conférence du 31 août prochain « constitue l’antithèse de la thèse qui voudrait réduire la contestation populaire à une crise de pouvoir qui trouverait son épilogue dans l’organisation d’une présidentielle saupoudrée de quelques garanties, par ailleurs, impossibles à réunir dans le cadre de l’actuel système ». Sur un plan purement organique, le secrétariat national a été considérablement remanié puisque beaucoup de cadres et militants y ont été intégrés. Zerdazi , Abdellah Bourdani, Nourredine Kerrouche, Khaled Hamaimi, Siroukene Mohamed et Athmane Sid ont été promus secrétaires nationaux, aux côtés de nombre de cadres rappelés , comme les anciens députés Abdelkader Grouren et Mohamed Khendek.
M. Kebci

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 15-08-2019

LES RÉVÉLATIONS DE Me FAROUK KSENTINI
Comment Ould Abbès a été mis en prison

Les jours qui passent lèvent progressivement le voile sur les incroyables affaires anti-corruption qui se succèdent. Celle qui concerne Djamel Ould Abbès nous est révélée ici par son avocat. Me Farouk Ksentini tient, de prime abord, à s’expliquer : «Je n’accuse pas, je ne condamne pas, je relate uniquement ce qui s’est passé.» Tout commence à la mi-juin dernier, lorsque la justice fait parvenir

2

Périscoop 11:00 | 17-08-2019

Les monarchies du Golfe « arrosent» le Maroc !

La solidarité entre monarchies arabes bat son plein pour venir au chevet du palais de Rabat. Outre l’aide «classique» et régulière des Saoudiens, le royaume chérifien peut, aussi, compter sur