Rubrique
Actualités

PRÉSIDENTIELLE Les candidats signent la charte d’éthique

Publié par Abdelhalim Benyellès
le 17.11.2019 , 11h00
465 lectures

C’est hier samedi, à l’Ecole nationale de l’hôtellerie, que s’est tenue la cérémonie de signature de la charte d'éthique des pratiques électorales par les cinq candidats à la présidentielle du 12 décembre, élaborée par l'Autorité nationale indépendante des élections (Anie), une instance en charge des élections créée le 14  septembre 2019 et qui compte 50 membres.
Abdelhalim Benyellès - Alger (Le Soir) - Les candidats à l’élection présidentielle du 12 décembre ont pris la parole, tour à tour, et ont été unanimes à s’engager à respecter la charte et affirmé leur intention de « construire une Algérie nouvelle », remerciant, au passage, le président de l’Anie, ainsi que tous les membres de l’instance. La signature officielle de la charte d'éthique des pratiques électorales a été considérée comme « une journée historique », dans la « naissance d’une nouvelle culture » pour la « construction d’une Algérie nouvelle dans la préservation de la volonté populaire ». Dans le même cadre, pour les candidats, la signature de la charte est «  la signature d’un pacte pour une campagne honnête et un engagement avec le peuple ». Les cinq candidats n’ont pas omis de signaler l’importance de l’événement, à un jour du début de la campagne électorale pour la présidentielle du 12 décembre. Une première étape qui représente « la première pierre pour la réalisation d’une élection honnête et propre ».
Il faut rappeler que cette charte expose les principes et les pratiques attendus des candidats par le respect du processus démocratique et « l’observation des lois et textes qui codifient les règles des élections et des campagnes électorales ». 
La charte stipule que le comportement moral relatif au processus électoral appelle au « respect des principes démocratiques de base à travers le libre exercice des droits démocratiques sans intimidation, notamment le droit de se porter candidat, le droit de vote, le caractère secret du vote, la transparence du financement des campagnes électorales ainsi que l'indépendance et la neutralité de l'institution en charge des élections et des services qui en dépendent ».
De leur côté, les candidats et les partis politiques participant aux élections s'engagent notamment à « faire des déclarations publiques véridiques et doivent s'abstenir de tous propos diffamatoires, insultes, invectives envers un autre candidat ou acteur du processus électoral et toute autre déclaration qu'ils savent erronée ». Le document stipule, en outre, que les membres de l'Anie et les services administratifs qui en relèvent s'engagent « à s'astreindre au respect du principe de neutralité, d'impartialité et de traitement équitable des candidats aux élections et s'interdire tout comportement ou action susceptibles d'altérer ces principes ».
Enfin, la charte s'adresse également aux responsables des médias nationaux audiovisuels, de la presse écrite et électronique à « informer les électeurs de leurs droits, des dates d'inscription de recours sur les listes électorales, informer les électeurs sur les programmes des candidats aux élections et à assurer une couverture globale, équilibrée et objective durant toutes les phases de l'opération électorale, de manière impartiale et sans aucune discrimination entre les candidats ».
A. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 07-12-2019

Bensalah prépare son retour

L’audience accordée jeudi dernier par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, à son remplaçant au Sénat, Salah Goudjil, a été l’occasion, affirme-t-on de bonne source, de faire le point de situation au niveau de

2

Actualités 11:00 | 08-12-2019

Emin auto :
«Bouchouareb demandait de l’argent pour régler notre situation»

Les représentants de la société Emin auto font, eux aussi, partie des témoins de la partie civile ayant accablé Bouchouareb et les deux anciens Premiers ministres incarcérés. «Nous avons déposé notre dossier en 2015, témoignent ses