Rubrique
Actualités

ILS MENACENT DE RECOURIR À UNE GRÈVE ILLIMITÉE Les étudiants de l’université d’El Affroun en colère

Publié par Mohamed Belarbi
le 18.09.2019 , 11h00
221 lectures

Pas moins de 800 étudiants en deuxième année de la Faculté des sciences économiques de l’Université Lounici-Ali, d’El Affroun, à l’ouest de Blida, sont dans l’expectative car ils risquent de refaire l’année si toutefois la commission de délibérations des enseignants n’abaisse pas la note de rachat à 9,50/20 alors qu’elle est arrêtée actuellement à 9,70/20.
Une situation qui a mis l’administration dans la gêne d’autant que les étudiants menacent de monter au créneau. Des solutions, nous dit-on, sont à l’étude pour sauver un tant soit peu ces étudiants et leur permettre d’accéder à la troisième année.
C’est à la fin de l’année universitaire qu’une décision émanant de la commission de délibérations des enseignants de la Faculté des sciences économiques et de gestion avait fixé la moyenne de rachat à 9,70/20 mais un grand nombre d’étudiants dont le niveau reste en deçà de cette moyenne avait échoué.
Une deuxième délibération pour la révision de la note de rachat relève de l’impossible, nous fait-on savoir, car elle enfreint les règles voire même la loi. Et c’est cet état de fait qui fait craindre aux étudiants un échec imminent d’où leur proposition d’aller vers une grève illimitée.
Pour ce faire, l’administration cherche une éventuelle solution à cette crise et sauver ce qu’elle peut sauver, même la dernière solution revient, nous apprend-on, à la commission de délibérations des enseignants qui reste souveraine dans ce cas de figure et c’est à elle que revient le dernier mot quant au rabais ou non de la note de rachat.
M. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 12-10-2019

Aéroport d’Alger, sécurité routière, marchés de gré à gré
Les décisions d’urgence de Bedoui

Un contrat à résilier, deux projets de décrets exécutifs à examiner et à débattre, et six projets de marchés de gré à gré simple à valider. Ce sont autant de dossiers traités mercredi dernier, lors de la réunion du gouvernement, tenue

2

Périscoop 11:00 | 13-10-2019

Détenus «pudiques»

Certains «hôtes de marque» de la prison d’El-Harrach auraient demandé à leurs parents de ne plus venir les voir, rapportent des avocats. Ces anciens hauts dignitaires