Rubrique
Actualités

IL NE PARLE PLUS, NI DE PRÉSIDENTIELLE, NI DE SA SÉCURISATION Les non-dits de Gaïd Salah

Publié par Kamel Amarni
le 11.03.2019 , 11h00
8704 lectures
Photo : Samir Sid
Les non-dits de Gaïd Salah Le vice-ministre de la Défense nationale et chef de l’état-major de l’Armée nationale populaire, le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, s’est à nouveau exprimé, hier dimanche, sur la situation générale prévalant dans le pays, marquée par l’inédite mobilisation populaire contre la candidature de Abdelaziz Bouteflika pour un cinquième mandat. Une nouvelle sortie où l’on retiendra en particulier le ton apaisant du patron de l’état-major, mais aussi des non-dits certainement pas innocents.
Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - Gaïd Salah, qui s’exprimait devant les cadres de l’appareil de formation de l’ANP, réunis hier dimanche à l’Ecole nationale préparatoire aux études d’ingéniorat à Rouiba, à Alger, a, cette fois, et contrairement à toutes les précédentes interventions publiques, nombreuses d’ailleurs, de ces derniers jours, complètement éludé le rendez-vous de la présidentielle. Pas un seul mot, pas la moindre allusion à ce rendez-vous que l’Algérie est censée s’apprêter à organiser dans un mois. A une semaine seulement de l’ouverture officielle de la campagne électorale, il est tout de même assez curieux que l’homme fort du MDN fasse cette fois l’impasse sur ce qui était une constante dans tous ses discours : l’engagement de l’armée à «sécuriser totalement l’élection présidentielle». Bien sûr, à ce niveau-là de la responsabilité, il ne s’agit nullement d’une omission. De même, et c’est tout autant important à relever, que Gaïd Salah a cessé «subitement » de lancer des mises en garde contre ce qu’il appelle «les cercles occultes (…) aux desseins macabres». Du moins, dans son intervention d’hier dimanche. En tout cas, il le fait autrement, cette fois, en des termes allusifs. Evoquant l’actualité nationale brûlante de ces derniers jours, à savoir les manifestations populaires et grandioses à travers tout le pays, le chef de l’état-major tenait d’abord à rendre hommage au peuple algérien. «Ce même peuple (…) dont les enfants font montre aujourd’hui, d’un patriotisme sincère et donnent une ultime importance à la préservation de la réputation de leur patrie devant les nations.» Ce qui l’amènera à ajouter qu’«en effet, l’Armée nationale populaire, digne héritière de l’Armée de libération nationale, s’enorgueillit de son appartenance à ce peuple brave et authentique, et partage avec lui les mêmes valeurs et principes, ainsi que les mêmes fondements nobles et prestigieux de l’identité nationale, et a l’intime conviction et avec grande fierté qu’un peuple avec ces valeurs et ces qualités ne peut que donner naissance à une armée ayant les mêmes principes et les mêmes spécificités. C’est ainsi que se rejoignent toutes les marques d’amour, de respect, de sympathie, et de solidarité entre le peuple et son armée, ainsi que tous les fondements d’une vision unique de l’Algérie.» Cela avant de prévenir, tout de même : «Les motivations d’acquisition des vecteurs d’optimisation d’une vision commune de la patrie existent, et sont le fruit de la vision partagée de l’histoire, du présent et des perspectives marquées par l’effervescence, les événements et les mutations précipitées et préméditées.» Par «mutations précipitées et préméditées», le chef de l’état-major fait certainement allusion au «printemps arabe». Notamment lorsqu’il précisera encore : «J’ai l’intime conviction que le peuple algérien authentique et consciencieux qui a prouvé, toujours et en toutes circonstances, qu’il est un peuple à principes, a su et saura préserver sa patrie, l’Algérie et l’Armée nationale populaire sont certainement chanceuses d’avoir ce peuple.» Le discours de Gaïd Salah, ce dimanche, exceptionnellement «conciliant», du moins débarrassé de la fermeté habituelle chez l’homme, prélude, en fait, à d’importantes décisions attendues, avec le retour, le même jour, de Abdelaziz Bouteflika au pays, après une quinzaine de jours à Genève, pour «des contrôles médicaux périodiques», pour reprendre le communiqué officiel de la présidence.
K. A.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 18-03-2019

Tebboune, le retour ?

Le renforcement de l’équipe chargée de la sécurité de l’ancien Premier ministre Tebboune a très vite fait réagir les internautes à travers les réseaux sociaux.

2

Actualités 11:00 | 17-03-2019

PREMIER DÉPLACEMENT DU VICE-PREMIER MINISTRE À L’ÉTRANGER
Les Algériens, Lamamra et son voyage à Moscou

L'annonce du premier déplacement officiel de Ramtane Lamamra à l'étranger suscite de vives réactions chez les Algériens qui